Mar
02
La fin d'un privilège strictement réservé aux femmes.

Tout le monde le sait, les femmes conduisent mieux que les hommes et elles sont à l'origine de moins d'accidents de la route.

De même l'espérance de vie des femmes est plus grande que celle des hommes... En bref, les risques à assurer sont moins nombreux chez les femmes que chez les hommes.

Les assurances françaises et belges le savent aussi et font bénéficier les femmes d'un avantage ou d'un privilège: celui de payer des primes moins importantes que celles réclamées aux hommes.

Or, la CJCE vient de mettre fin à cet avantage financier.... A compter du 21 décembre 2012, toute différence de tarif fondée sur le sexe ne sera plus possible en vertu du principe d'égalité consacré par l'union européenne.

Il serait bon alors que les employeurs à la tête des grandes entreprises qui sont très souvent des hommes n'oublient pas d'appliquer l'égalité salariale, car ce que nous gagnons en économie de primes d'assurance, nous le perdons à chaque fin de mois au moment des réglements des salaires !

A lire: ICI

Lire l'arrêt: LA

CJCE, 1er mars 2011, aff. C-236/09

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 33 Cours Pasteur- 33 000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50

Commentaires

Ben non, je ne savais pas... Je pensais même le contraire (du moins pour la tôle froissée).

Les femmes ont davantage d'accidents que les hommes, mais ils sont généralement de bien moins grande gravité.

Cela dit, petit à petit, le comportement routier des hommes et des femmes tendent à se rejoindre : les hommes en devenant plus prudents et les femmes, suivant une pente générale (alccolisme, tabagisme, violence, délinquance et conduite), en devenant de moins en moins prudentes.

Les deux derniers conducteurs (140 Km/h sur autoroute avec des vieilles Clio 1,1...) qui m'ont fait une queue de poisson sur l'autoroute étaient des femmes...

C'est l'égalité en marche : les femmes ont le droit d'être aussi bêtes que certains hommes.

Deuxième leçon du jour : l'égalité homme/femme passe nécessairement par le rabotage de certains avantages jusque là réservés aux femmes.

Reste le débat entre l'égalité et l'équité, voire le simple bon sens.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA