Apr
25
Les amants et la petite robe noire.

Un couple souhaite divorcer.

Le mari est infidèle, il entretient avec une autre femme une relation amoureuse.

Sa maîtresse a suivi des études de droit et travaille dans les ressources humaines.

Elle a une amie avocate et lui demande de traiter le divorce de son amant.

La procédure étant longue, la maîtresse impatiente décide de porter la petite robe noire aux côtés de son amant, elle l'assiste alors pour son divorce... et ceci sans même être avocate.

L'amie avocate découvre l'issue de ce procès. Elle porte plainte contre la fausse avocate et son amant.

Le 7 mars 2013, le TGI de BOBIGNY condamne cette maîtresse prête à tout pour exercice illégal de la profession d'avocat et escroquerie au jugement.

Cette petite anecdote illustre un problème que nous rencontrons aujourd'hui, nous avocats: l'exercice illégal de la profession d'avocat.

La Commission de la réglementation de l'exercice du droit (la CRED) aurait ouvert plus de 260 dossiers contre des professionnels qui ne sont pas des professionnels du droit, qui n'ont pas le titre d'avocat et qui pourtant exercent des activités similaires, ce que j'appelle les braconniers du droit ( lire à ce sujet mon article sur le site qui propose de divorcer à moindre coût ICI).

(Source lexbase: exercice illégal de la profession d'avocat éditions professions n°146 du 28 mars 2013)

L'exercice illégal de la profession d'avocat nuit aux avocats mais pas seulement, il nuit particulièrement aux justiciables qui ne sont pas conseillés par des professionnels et des praticiens. Les consultations de ces "faux avocats" ne sont pas garanties, ces personnes ne sont pas assurées si les consultations ou les actions en justice sont mal dirigées, le justiciable n'aura plus que ses yeux pour pleurer, aucune assurance ne l'indemnisera de son préjudice !

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 33 Cours Pasteur- 33 000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50

Commentaires

qui abusent les justiciables, vendent à deux sous ce qui ne vaut pas un sou et entretiennent bien évidemment la confusion la plus totale dans l'esprit de celles et ceux qui ne sont pas suffisamment armés pour comprendre les enjeux !

Vous avez raison, et je pense que la lutte doit être durcie pour les officines notamment qui sont sur internet ( qui ont pignon sur le web), quelques fois et malheureusement quelques confrères sont complices de ces dernières...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA