Mar
03
Monsieur le Président, pensez-vous que nous allons vous faire confiance ?

Monsieur le Président,

Mon Cher Confrère,

J'ai bien reçu votre réponse par un mail collectif que les autres Blogueurs ont reçu également.

J'attends toujours une réponse à la suite de la lettre recommandée que je vous ai adressée au début de cette affaire "Blogosphère".

Vous vous voulez rassurant, mais au contraire, vous m'inquiétez.

Encore une fois, vous utilisez cette communication électronique pour essayer d'éteindre le feu et je dirai même aujourd'hui l'incendie que votre bureau a déclenché à l'annonce de la fermeture de la Blogosphère.

Vous savez, Monsieur le Président, derrière nos Blogs, nous existons, les avocats, vos Confrères sont derrière le clavier, ils exercent avec une ligne téléphonique (si,si) et vous pouvez les appeler ou les faire appeler dialoguer avec eux.

Votre mail est méprisant, décevant et reprend finalement le premier de vos mails: avec une avancée la reprise de nos référencements avec une redirection.

Aucune explication sur cette fameuse plateforme qui va nous accueillir, VOXAVOCATS sans doute et bien non, moi je n'en veux pas et beaucoup de mes Confrères n'en voulons pas. c'est un véritable retour en arrière et c'est inacceptable car vous le savez cette plateforme est fermée, elle n'est pas ouverte aux justiciables, de plus elle est has been...

Ce que nous voulons c'est récupérer nos URL!

Nous l'avons écrit, beaucoup d'entre nous sont prêts à payer pour garder leurs blogs, leurs adresses, leurs référencements et cela vous ne l'avez pas entendu !

Il faut discuter avec nous, nous existons dans le monde réel, Monsieur le Président !

Votre Bien Dévouée,

Michèle BAUER avocate qui a un vrai cabinet situé 33 Cours Pasteur et un téléphone aussi 05 47 74 51 50, j'existe !

Mots-clés: 

Commentaires

des dossiers, une juriste, des charges,

j'ai investi de mon temps à écrire mes articles, les modifier, répondre aux gens,

j'ai mandaté un informaticien suite au désastre annoncé,

la redirection des URL ne se fait qu'avec précautions, pas 15 jours avant l'extiction des blogs, mais 6 mois avant,

En plus des URL, nous voulons rester ensemble, à pouvoir discuter,

car oui, des amitiés se sont créés entre nous,

les gens aiment nous lire, car il y a de la chaleur humaine dans nos blogs,

je n'écrirai rien sur vox.

Nous demandons le respect pour notre travail, pour nos cabinets.

Nous ne sommes pas des pions.

le CNB est d'ailleurs un bien mauvais joueur.

j'apprécie la formule: 60 000 avocats payent pour 2000 Blogueurs la plupart inactifs....

En animant nos blogs, on valorise quelque part la profession d'avocat de manière générale...

et puis, nous (enfin moi) on est pas contre payer (un peu et raisonnablement) pour continuer à faivre vivre notre (mon) blog...

la réponse promise dans les prochaines semaines (alors que nos blogs doivent fermer le 31 mars - soit dans 4 semaines) atteste bien de ce qu'ils n'ont rien prévu au CNB et ils sont pris de panique....face à la rebellion...

avez vous reçu mon invitatioon sur le blog secret ?

Nom: 
olivier poulet
Site: 
http://

J'avoue que je trouve particulièrement méprisant de prétexer du fait qu'il n'y aurait que 2.000 utilisateurs pour justifier de la nécessité de fermer la blogosphère. Et alors? Nos instances représentatives sont là pour s'occuper de tous les avocats sans faire de distinction. Je suis certain que nombre de dossiers soutenus par le CNB concernent moins que 2.000 confrères.

Quand à la migration sur une autre plateforme, efectibvement cela me paraît plus que critique de ne faire en moins d'un mois.

Une plateforme fermée, c'est no. Mon blog n'est pas destiné à nourrir des dialogues certes intéressants avec des confrères mais bien de me faire connaître des utilisateurs, des clients. Il y a longtemps que la simple plaque à la porte du cabinet n'est plus un moyen de trouver des clients. Il faut savoir s'ouvrir et parler à ceux qui peuvent avoir besoin de nos conseils. Cela fait longtemps que la profession du chiffre l'a compris.

Enfin, payer pour une autre plateforme, en ce qui me concerne il n'en est pas question. Il existe des solutions de plateforme gratuite, je ne vois pas pourquoi j'aurais à payer en plus.

Je l'ai bien reçu merci.

Par ailleurs j'ai transmis votre lettre à JM Burguburu par mail.

Je l'ai aussi eu aussi téléphone. la question du cout semble ne pas être anodine pour le CNB (opposition les 60000 avocats qui payent pour les 1800 blogueurs).

Ma conviction est qu'il ne faut pas lacher l'affaire et envosager des solutions de replis.

Donc qui a les ccordonnées d'un bon prestataire ?

Merci d'avance

Moi, je veux bien admettre cette notion de coût.

C'est assez "droitier", d'ailleurs, comme mode de fonctionnement (même si le défaut du "gaucher" est parfois d'être trop dispendieux avec l'argent des autres. - bref, le juste milieu doit pouvoir se trouver).

Mais nous payons tous pour d'autres : je n'ai pas d'enfant, mais je paie l'URSSAF.

Je ne vais jamais chez le médecin, mais je paie mon RSI rubis sur l'ongle.

Sur d'autres plans, ceux qui ne plaident pas peient la contribution équivalente.

Nous payons de mille façons pour des oeuvres collectives.

Après, on peut nous tarifer à l'année une participation, rien n'est fermé..

pouvez-vous me donner votre mail pour que je vous inscrive sur le blog "secret", si vous le souhaitez !

Je suppose que le Pdt ne se promène pas avec une tablette, mais est-il alerté sur le risque vox-avocats dont la conception même, intranet inutile, entraine une gabegie financière à venie?

selon son blog, que je n'ai as réussi à copier.

ET, selon AFFINITZ , il n'y a que le manuel pour récupérer les données.

oui mais avec mon adresse mail sur laquelle je suis enregsitré je ne suis pas accepté....

j'avais essayé en copier/ coller

il faut vous crééer un compte sur gmail

il n'est pas possible de récupérer tout le contenu de nos blogs par un aspirateur de site donc la solution c'est le copié collé un par un. fastidieux mais efficace au cas ou, comme je le crains, nous n'obtenions pas nos contenus

ca marche parfaitement

je confirme que ça marche, que c'est fastidieux, et en plus certians articles ne peuvent être repris tels quels et doivent être adaptés... j'y travaille un peu chaque jour depuis le pavé dans la marre, et au fait, merci Brigitte d'avoir soulevé le lièvre.

Stéphane LALLEMENT ‏@s_lallement 21 min

@carolinemecary Cette info concerne leur plate-forme grand public, pas la blogosphère.

Stéphane Lallement, avocat, est au CNB en charge du dossier

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA