Jun
26
Négocier son départ n'est pas fautif.

Mme X adresse un courriel à son supérieur hiérarchique dans lequel elle fait connaître ses prétentions financières en cas de licenciement.

Son employeur la licencie pour faute grave et pour avoir voulu négocier son licenciement.

La Cour de cassation confirme la décision rendue par la Cour d'appel: "la proposition émanant d'un salarié d'une négociation financière de son éventuel licenciement, moyennant le paiement d'indemnités déterminées, hors l'utilisation de termes polémiques ou injurieux, ne constitue pas, en soi, un comportement fautif."

Cass. soc., 19 juin 2008, n° 07-40.939, F-P N° Lexbase

contact: cabinet@michelebaueravocate.com 100,Cours de Verdun 33000 BORDEAUX tél 05 56 52 14 50

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA