Oct
30
Sur l'association l'Arche de Noé et l'adoption....

Cliquez ICI

Intéressant article de Monsieur Jean-Pierre Rosenczveig, juge des enfants

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 100,Cours de Verdun 33000 BORDEAUX tél 05 56 52 14 50

Mots-clés: 

Commentaires

Oui, j'ai trouvé cet article intéréssant, je l'ai lu aussi ce matin.

J'ai découvert cet article par le blog de Nicolas CREISSON, il a créé début octobre un classement des blogs les plus actifs, on y trouve aussi des liens vers des sites juridiques et vers des blogs "hors blogosphère du CNB".

C'est ainsi que j'ai trouvé le blog du Juge des enfants.

même la presse se trompe !

Nom: 
alex
Site: 
http://

Vous avez raison, cet article est très interessant.

"la reponse aux enfants en difficulté ici comme ailleurs ne passe pas nécessairement par l'adoption. On peut s'ouvrir à un enfant en difficulté sans le faire sien; on peut aider des enfants à vivre chez eux, dans leur culture, dans leur environnement".

Voila qui est fort bien dit...

L'adoption d'un enfant étranger, en France, n'est possible que si la loi de l'enfant l'autorise.

La loi des pays musulmans ne l'autorise pas, ils ont le droit d'être contre l'adoption (il existe des délégations d'autorité parentale qui n'ont pas le même effet).

D'après des journalistes, il est reproché à l'arche de Zoe d'avoir voulu, semble-til, contourner cette interdiction, prévu un changement de nationalité des enfants à long terme.

J'ai vu au journal certains des parents des soit-disant orphelins, ils disaient avoir cru bien faire pour leur enfant, on avait promis que leur enfant serait scolarisé, aurait une bonne éducation, une vie meilleure ?

Quid du déracinement, des problèmes affectifs ?

Je suis d'accord avec le juge des enfants et Nicolas CREISSON, c'est bien plus respecteux d'aider un enfant, pour qu'il continue à vivre dans son pays.

çà n'est pas parfait non plus, les aides ont plein d'effets pervers, le plus constructif à long terme serait d'être corrrect avec les pays en question dans le cadre des relations commerciales, par le commerce équitable à grande échelle.

Quand le Juge des enfants de BOBIGNY fait état des adoptions qui se passent mal, il sait de quoi il parle, il a dû rencontrer quelques cas en assistance éducative ou au pénal.

Le Juge des enfants de Bobigny (personne n'écrit son nom, dont l'orthographe est difficile à retenir, il est vrai !) expose très bien le problème de l'enfant à tout prix qui conduit aux dérives que l'on zoé, pardon connaît !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA