michele.bauer

Par michele.bauer le 21/05/12
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 4 mois

Avocats.fr vient de subir ce week-end de l'ascension un petit toilettage.

Désormais, vous êtes informé par un fil d'actualité, des actualités des Blogs d'avocats sur la page d'accueil d'avocats.fr sans avoir besoin de cliquer sur "voir la blogosphère" au bas de la page d'accueil, un peu dissimulé...

Vous pouvez poser des questions mais avec le risque que vous n'obteniez pas de réponse ou du moins une réponse un peu tard... en effet, les questions les plus populaires seront examinées et il y sera répondu dans une émission de TV Droit.

Sinon rien de vraiment très neuf.

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 33 Cours Pasteur- 33 000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50

Par michele.bauer le 09/05/12
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 4 mois

Si une rupture conventionnelle n'est pas homologuée, cette dernière ne donne pas droit aux allocations chômage.

Telle est la solution retenue par la Cour d'appel de Paris, le 6 avril 2012 ( arrêt à télécharger ci-dessous).

La solution est logique: la validité de la convention est subordonnée à son homologation. En l'espèce, la rupture n'étant pas homologuée, elle n'était pas valide et ne pouvait pas donner lieu à l'ouverture des droits aux allocations chômage.

CA Paris, Pôle 2, 2ème ch., 6 avril 2012, n° 11/06828

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 33 Cours Pasteur- 33 000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50

Par michele.bauer le 07/05/12
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 4 mois

le lien puisque la vidéo refuse de s'afficher:

http://www.youtube.com/watch?v=Ob08C_J6fMw&feature=share

Par michele.bauer le 03/05/12
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 1 mois

Ce matin, audience de référés Prud'hommes.

Mon client était à l'aide juridictionnelle, j'avais déposé le dossier mais toujours pas de réponse du bureau, aussi pas de timbres fiscaux sur la demande...

Les conseillers souhaitaient reporter l'audience, ce qui m'apparaît constestable mais là n'était pas le clou de cette matinée.

Pour éviter le renvoi, mon client a acheté 35 euros de timbres et je suis allée les porter à la greffière pendant qu'une affaire était en cours.

J'ai entendu une personne qui s'est précipitée avec beaucoup de délicatesse derrière moi et vers la greffière en clamant: " Maintenant cela suffit ça fait plus longtemps que vous que j'attends, j'ai mes timbres et c'est à moi de passer".

L'espace d'une seconde, j'ai cherché la file d'attente, le boucher et la vitrine de viande... je me suis même interrogé: est-ce que j'ai pris mon ticket !

J'ai dû un peu froidement demander à cette justiciable un peu hystérique si elle avait un avocat ce qui n'était pas le cas... je lui ai alors indiqué que j'étais prioritaire que c'était la règle...

Elle ne m'a pas cru ( la parole d'un avocat ne vaut pas grand chose de nos jours) et a questionné la greffière des yeux, elle a confirmé.

Les conseillers ont failli assister à une vraie boucherie !

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 33 Cours Pasteur- 33 000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50