Par michele.bauer le 13/11/14

UN CNB UTILE : Pour une profession forte et solidaire

Mes Chères Consœurs, Mes Chers Confrères,

J’aurai pu présenter ma profession de foi par un simple slogan : Votez pour moi, Votez pour un avocat de proximité !

Oui, j’aurais pu mais vous auriez légitiment trouvé que ce slogan est bien insuffisant.

La question est donc de savoir : Pourquoi voter aux élections du CNB, pour la liste SAF sur laquelle je figure à la cinquième position, c’est-à-dire en position éligible?

Pourquoi voter pour le SAF aux élections du CNB ?

J’entends déjà les critiques contre mon Syndicat, Cher syndicat auquel j’ai adhéré en 2003, lors de ma prestation de serment voici presque 12 ans : Le SAF est un syndicat de gauche,  le SAF est trop politisé, le SAF est militant c’est bien mais je ne voterai jamais à gauche…

Le Syndicat des Avocats de France est en effet un Syndicat qui annonce sa couleur, il défend des valeurs que nous partageons tous : un avocat fort (le respect du secret professionnel, l’indépendance de l’avocat, sa juste rémunération), pour un justiciable protégé (égalité sociale,  libertés fondamentales, accès au droit …).

Je ne vois pas très bien où est le mal.

Vous pourrez relever que malgré son attachement à ces valeurs, le SAF n’a jamais manqué d’esprit critique à l’égard de notre gouvernement actuel.

Le Syndicat des Avocats de France a été le premier à se mobiliser lorsque le gouvernement a souhaité la démodulation des unités de valeurs de l’aide juridictionnelle par un communiqué au titre révélateur : La Droite n’a pas osé La Gauche le fait.

Puis, tout au long de cette année, difficile pour notre profession, le SAF a toujours réagi face aux attaques. Il a contesté vivement le projet de déréglementation de notre profession.

Le Syndicat des Avocats de France est actif à l’extérieur des institutions mais aussi à l’intérieur, au CNB.

Quelques exemples :

Nos élus ont participé à la Commission Textes à l’élaboration de conventions d’honoraires en matière de divorce destinées à faciliter la vie aux Confrères dans cette matière où les conventions sont désormais obligatoires.. Ces documents sont en ligne sur le site du CNB.

Catherine GLON, membre du SAF et du CNB  a coordonné le travail sur les juridictions du XXIème siècle.

La Commission « libertés et droits de l’Homme » présidée par Philippe CHAUDON, membre du SAF et du CNB a dégagé des positions fermes relatives à la protection des libertés et des droits de l’homme.

La Commission « Formation Professionnelle » a travaillé avec les élus SAF sur les nouveaux critères d’entrée au CRFPA (création d’un examen national).

La Commission « Règles et usages » a travaillé avec les élus du SAF sur la question de l’avocat en transaction immobilière en posant des limites déontologiques mais aussi sur la réforme de la publicité.

La Commission « Collaboration » a été soutenue et aidée par les élus du SAF pour l’adoption pour les collaborateurs de la réforme du statut de la collaboratrice enceinte et du collaborateur en arrêt maladie dans le sens d’une plus grande protection.

Le SAF souhaite continuer à travailler : pour un accès effectif au droit et à la justice, pour une meilleure prévoyance et une solidarité entre les avocats, pour une déontologie unique et renforcée contre la dérégulation, pour une présence sur  internet forte… (voir  sur ce point la plateforme des propositions: plaquette CNB SAF élections 2014)

 Pourquoi voter pour moi aux élections du CNB ?

Pour paraphraser mon slogan du début, si vous votez pour la liste SAF au CNB, vous votez pour une avocate , proche de vos préoccupations et accessible par tous les moyens de communication que j’utilise depuis toujours.

Le CNB souffre d’une mauvaise réputation.  Il est dit que le CNB manquerait de transparence, de communication et prendrait peu en compte  l’avis du commun des avocats.

En votant pour moi, vous aurez à disposition (dans les limites du possible) un Confrère de votre Barreau qui fera remonter vos réclamations, qui pourra aussi faire descendre les informations qui viennent de la Capitale, du CNB. Ma proximité se manifeste  sur internet, Blog, compte Twitter, Facebook…

Par ailleurs, en votant pour moi, vous votez aussi pour un avocat proche, dans son mode d’exercice, de beaucoup d’entre vous.

J’exerce à titre individuel dans une « moyenne » structure avec une secrétaire et une collaboratrice, je partage les moyens de mon cabinet avec deux associées.

Je suis une avocate généraliste à dominante de droit du travail, droit de la famille et droit pénal.

Dès ma prestation de serment, je me suis engagée au SAF dont j’étais la Présidente à Bordeaux en 2010-2012. Je suis intervenue notamment en cette qualité à une Assemblée Générale de l’Ordre durant laquelle j’ai développé les arguments qui s’opposaient à la mise en place d’un avocat exerçant en entreprise. J’ai diffusé également ces arguments par l’intermédiaire de mon Blog.

Parallèlement, je me suis investie au sein du Conseil de l’ordre durant 6 années. A ce titre, j’ai été chargée de vérifier la compatibilité des sites internet de nos Confrères avec le règlement intérieur. Je rapporte sur les demandes d’inscription formulées au titre de l’article 98 ( passerelle pour accéder à la profession dont bénéficie les juristes d’entreprise notamment).

Durant deux ans, j’étais déléguée du Bâtonnier auprès du CDAD.

Je préside l’Institut de Droit Social à Bordeaux .Nous avons pour objectif de créer avec le Vice-président et notre bureau, une dynamique en mettant en place des commissions pour prochainement publier une revue de jurisprudence des Chambres sociales de la Cour d’appel de Bordeaux, pour mettre en place des permanences auprès des référés du Conseil de Prud’hommes et pour organiser un Colloque de droit social afin de diffuser le savoir-faire des avocats du sud-ouest en matière de droit du travail et de la protection sociale. Un Blog de l’Institut de droit social sera mis en ligne prochainement.

Comme vous le savez, je suis une passionnée d’internet et des nouvelles technologies, je crois que je suis dans les premières à BORDEAUX  à avoir ouvert un site internet en 2007 et un Blog cette même année sur la plateforme du CNB.

Je suis également très combattive. J’ai fait partie des Confrères qui se sont mobilisés afin que la plateforme des Blogs avocats.fr du CNB ne disparaisse pas en créant le groupe Facebook CNB Touche pas à mon Blog et le compte Twitter du même nom. La plateforme n’a pas disparu, elle existe toujours mais doit être améliorée !

Je suis fière de faire partie du seul Syndicat qui a défendu la Blogosphère en publiant un communiqué: Blogosphère!  vous avez dit Blogosphère ? et en faisant intervenir les élus du syndicat, membre du CNB.

Je suis convaincue de la nécessité pour notre profession de renforcer notre présence sur internet tout en respectant notre déontologie. Les braconniers du droit ont très vite compris que le droit était aussi et surtout sur la toile, il s’agit aujourd’hui pour le CNB de permettre aux Confrères de bénéficier d’une visibilité en mettant à leur disposition des moyens immatériels de lutte pour préserver notre périmètre du droit.

Je m’engage si je suis élue à continuer à mettre toute mon expérience et toute mon énergie à votre service pour un CNB utile et pour une profession forte et solidaire.

Votre Bien Dévouée.

Par michele.bauer le 28/05/14

Ne pouvant modifier ma page d'accueil de ce "merveilleux" nouveau Blog... (Nicolas tu as réussi comment tu as fait ?), je dois vous informer de l'existence de mon nouveau Blog:

http://michelebaueravocatbordeaux.fr

 

N'ayant plus d'espoir sur l'amélioration de cette Blogosphère, je déménage définitivement, je viens d'écrire au CNB par mail et par lettre recommandée que je ne souhaitais pas la suppression de mon Blog mais je souhaitais que ce dernier soit redirigé vers mon Blog personnel (nouveau) comme ils le proposent au point 7 de leur note technique

 

Amis Blogueurs attention, le délai pour répondre au CNB sur vos intentions: supprimer le Blog, rediriger le Blog, rester sur cette Blogosphère expire le 30 Mai 2014... après les demandes seront irrecevables (sic)

Par michele.bauer le 06/05/14

Superbe nouvelle hier soir tard, blogavocats sera en fonctionnement dans la journée de demain du 6 mai 2014...

 

Génial... et donc voici mon premier billet sur cette nouvelle plateforme et mes impressions sur celle-ci:

- tous mes articles de mon précédents blogs d'avocats.fr n'ont pas été repris, vois la rubrique revue de presse vide

-les vidéos, les photos sont inexistantes

- les fonctionnalités du Blog limitées: on ne pourrait pas metttre en ligne des vidéos mais que des liens

- on ne peut pas changer la présentation du Blog, du moins je n'ai rien trouvé pour ce faire ( alors sur la page de présentation j'ai indiqué que j'étais membre du Conseil de l'ordre oui mais je sors l'an prochain... et impossible d'actualiser l'info c'est ennuyeux)

-la page d'accueil est à revoir, si c'est pour promouvoir la profession, c'était le but en 2007, pourquoi la page d'accueil ne comporte pas un petit descriptif de l'intérêt des Blogs, de la profession d'avocat, des honoraires... En 2007, il y avait une carte de France des avocats blogueurs, ce serait bien de la remettre non ? Disparue notre blogosphère, les blogs les plus populaires... ect

 

Mais il n'y a pas que du mauvais, au moins je n'ai pas vu d'articles que je n'ai pas écrit qui me sont attribués, on avance, lentement, maladroitement mais on avance...

On y croit ou à moitié mais pour l'instant désolée, si je devais mettre une remarque comme sur un bulletin de notes: " le zéro pointé n'est pas loin si vous voulez l'éviter accentuer vos efforts, ne vous découragez pas !"

Par michele.bauer le 06/05/14

Superbe nouvelle hier soir tard, blogavocats sera en fonctionnement dans la journée de demain du 6 mai 2014...

 

Génial... et donc voici mon premier billet sur cette nouvelle plateforme et mes impressions sur celle-ci:

- tous mes articles de mon précédents blogs d'avocats.fr n'ont pas été repris, vois la rubrique revue de presse vide

-les vidéos, les photos sont inexistantes

- les fonctionnalités du Blog limitées: on ne pourrait pas metttre en ligne des vidéos mais que des liens

- on ne peut pas changer la présentation du Blog, du moins je n'ai rien trouvé pour ce faire ( alors sur la page de présentation j'ai indiqué que j'étais membre du Conseil de l'ordre oui mais je sors l'an prochain... et impossible d'actualiser l'info c'est ennuyeux)

-la page d'accueil est à revoir, si c'est pour promouvoir la profession, c'était le but en 2007, pourquoi la page d'accueil ne comporte pas un petit descriptif de l'intérêt des Blogs, de la profession d'avocat, des honoraires... En 2007, il y avait une carte de France des avocats blogueurs, ce serait bien de la remettre non ? Disparue notre blogosphère, les blogs les plus populaires... ect

 

Mais il n'y a pas que du mauvais, au moins je n'ai pas vu d'articles que je n'ai pas écrit qui me sont attribués, on avance, lentement, maladroitement mais on avance...

On y crois ou à moitié mais pour l'instant désolée, si je devais mettre une remarque comme sur un bulletin de notes: " le zéro pointé n'est pas loin si vous voulez l'éviter accentuer vos efforts, ne vous découragez pas !"

Par michele.bauer le 06/05/14

Superbe nouvelle hier soir tard, blogavocats sera en fonctionnement dans la journée de demain du 6 mai 2014...

 

Génial... et donc voici mon premier billet sur cette nouvelle plateforme et mes impressions sur celle-ci:

- tous mes articles de mon précédents blogs d'avocats.fr n'ont pas été repris, vois la rubrique revue de presse vide

-les vidéos, les photos sont inexistantes

- les fonctionnalités du Blog limitées: on ne pourrait pas metttre en ligne des vidéos mais que des liens

- on ne peut pas changer la présentation du Blog, du moins je n'ai rien trouvé pour ce faire ( alors sur la page de présentation j'ai indiqué que j'étais membre du Conseil de l'ordre oui mais je sors l'an prochain... et impossible d'actualiser l'info c'est ennuyeux)

-la page d'accueil est à revoir, si c'est pour promouvoir la profession, c'était le but en 2007, pourquoi la page d'accueil ne comporte pas un petit descriptif de l'intérêt des Blogs, de la profession d'avocat, des honoraires... En 2007, il y avait une carte de France des avocats blogueurs, ce serait bien de la remettre non ? Disparue notre blogosphère, les blogs les plus populaires... ect

 

Mais il n'y a pas que du mauvais, au moins je n'ai pas vu d'articles que je n'ai pas écrit qui me sont attribués, on avance, lentement, maladroitement mais on avance...

On y crois ou à moitié mais pour l'instant désolée, si je devais mettre une remarque comme sur un bulletin de notes: " le zéro pointé n'est pas loin si vous voulez l'éviter accentuer vos efforts, ne vous découragez pas !"

Par michele.bauer le 06/05/14

Superbe nouvelle hier soir tard, blogavocats sera en fonctionnement dans la journée de demain du 6 mai 2014...

 

Génial... et donc voici mon premier billet sur cette nouvelle plateforme et mes impressions sur celle-ci:

- tous mes articles de mon précédents blogs d'avocats.fr n'ont pas été repris, vois la rubrique revue de presse vide

-les vidéos, les photos sont inexistantes

- les fonctionnalités du Blog limitées: on ne pourrait pas metttre en ligne des vidéos mais que des liens

- on ne peut pas changer la présentation du Blog, du moins je n'ai rien trouvé pour ce faire ( alors sur la page de présentation j'ai indiqué que j'étais membre du Conseil de l'ordre oui mais je sors l'an prochain... et impossible d'actualiser l'info c'est ennuyeux)

-la page d'accueil est à revoir, si c'est pour promouvoir la profession, c'était le but en 2007, pourquoi la page d'accueil ne comporte pas un petit descriptif de l'intérêt des Blogs, de la profession d'avocat, des honoraires... En 2007, il y avait une carte de France des avocats blogueurs, ce serait bien de la remettre non ? Disparue notre blogosphère, les blogs les plus populaires... ect

 

Mais il n'y a pas que du mauvais, au moins je n'ai pas vu d'articles que je n'ai pas écrit qui me sont attribués, on avance, lentement, maladroitement mais on avance...

On y crois ou à moitié mais pour l'instant désolée, si je devais mettre une remarque comme sur un bulletin de notes: " le zéro pointé n'est pas loin si vous voulez l'éviter accentuer vos efforts, ne vous découragez pas !"

Par michele.bauer le 02/03/14

La Blogosphère ne doit pas disparaître et avec elle des milliers d'articles publiés depuis 2007.

Avocat ou Avocate est un de ces articles que j'avais publié et qui a été lu par 12935 fois et a fait l'objet de 69 commentaires.

A lire ou à relire ICI

(article qui a été écrit en collaboration avec ma Consoeur Messaouda GACEM qui a un Blog également ICI)

Par michele.bauer le 22/01/14

Un livre drôle, poétique et magique.

Roman de David Foenkinos.

Extrait:

" (...) Elle me laissait seul dans le lit, et j'étais heureux de trouver parfois quelques cheveux, preuves de son passage. Je fis un jour une remarque à propos des traces qu'elle laissait. Elle me répondit:

" Je serais une bien mauvaise maîtresse, alors."

Voilà exactement le genre de réponse qui fait battre mon coeur, allez savoir pourquoi. En logique amoureuse, nous sommes l'Albert Einstein de l'autre. Il y a ainsi d'autres phrases d'Alice que j'ai trouvées formidables et qui sont sans valeur pour le reste des hommes:

" J'ai froid, mais je préfère dormir nue"

"On pourrait peut-être aller au cinéma un jour."

(...)

Et ainsi de suite. Si ces phrases ne vous font rien, c'est que vous n'êtes pas amoureux d'Alice"

Par michele.bauer le 03/01/14

C'est ainsi que le JT de Canal a titré l'info selon laquelle le Ministère de la Justice réfléchirait à confier le divorce par consentement mutuel au greffier.

Le JT de canal m'a interrogé sur la question, mon intervention est visible à 7mn40.

Pour une analyse de la question, c'est ICI.

Par michele.bauer le 15/12/13

La Cour d'appel de Paris vient de préciser ce que sont les conséquences d'une particulière gravité subies par un des époux du fait de la dissolution du mariage, lorsque le divorce est prononcé aux torts exclusifs de son conjoint ou pour altération du lien conjugal à la seule demande de l'autre époux (article 266 du code civil).

En l'espèce, une épouse est mariée depuis 30 ans, elle a éduqué cinq enfants, son époux sollicite le divorce.

L'épouse sollicite des dommages et intérêts, elle justifie d'un grand dessaroi, d'un vif chagrin et d'une dépression (elle produit un certificat médical).

La Cour d'appel de Paris a décidé de lui octroyer 4000 euros de dommages et intérêts pour le préjudice subi: l'épouse qui pouvait effectivement, après plus de 30 ans de vie commune et après avoir éduqué cinq enfants, raisonnablement espérer profiter des efforts qu'elle-même et son mari avaient accomplis ainsi que d'une retraite paisible, devait se voir allouer la somme de 4 000 euros au titre de la rupture du mariage, qui la privait de cette perspective et la contraignait à une solitude forcée, d'autant plus pénible que les enfants avaient quitté le foyer, ce qui lui causait un préjudice évident.

Le montant des dommages et intérêts est faible mais cet arrêt accorde aussi une prestation compensatoire ( c'est différent attention, voir ici mon billet sur la prestation compensatoire), la prestation compensatoire est de 100 000 euros (disparité de revenus importante.

CA Paris, Pôle 3, 3ème ch., 21 novembre 2013, n° 12/10348 (N° Lexbase : A9474KPL)

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 33 Cours Pasteur- 33 000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50