Apr
23
MAIS OU ÉTIEZ VOUS?

Ce billet d’humeur pour dire que j’ai été très déçue de voir si peu de monde hier devant l’ambassade d’Indonésie.

Pourtant j’avais pris soin d’informer tous les candidats de ce rendez-vous. C’est vrai que l’on pourrait se mobiliser plus souvent et plus en amont, mais le pire aurait été de ne rien faire et certain ont donc choisi le pire.

Seul le tandem LMCB et des jeunes de leur young team étaient présents. J’étais seule accompagnée de mon fil ainé car je pensais important qu’un jeune né après 1981 sache que la peine de mort et le combat de certains avocats n’étaient pas de l’histoire ancienne.

Alors la réaction d’un jeune citoyen de 21 ans devant votre désertion a été : quel fail ! pas impliquée ta profession. C’est grave.

Et j’ai eu honte ! Vous aviez une occasion rare, en pleine campagne électorale, de montrer que vêtus de nos robes nous pouvions être unis autour d’un confrère et d’une cause qui devraient dépasser les égos et les agendas.

En tous les cas, j’ai été fière d’être présente et de montrer à notre confrère que quelques idiots idéalistes  ont su braver le ridicule, à 8, devant des forces de l’ordre venues en nombre pour le cas où nous déciderions de mettre le quartier à feu et à sang !

Ce faisant, et sans que cela soit un argument de campagne tant il est de notoriété publique que je suis  très critiques à leur égard, j’ai été ravie de retrouver Marie-Alix. Une madeleine de Proust du temps de collab pénalistes où nous nous pensions des Jeannes d’Arc contre l’injustice. Hier  soir j’ai retrouvé les parfums du bonheur d’être, pleinement, avocat.  

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

que les diverses tentatives de Laurent Fabius porteront leurs fruits !

oui espérons ! merci de votre soutien Mr le Bâtonnier. c'est idiot mais c'est ce genre de petit commentaire qui remonte le moral. 

Nom: 
Benoît Van de Moortel

 

M. Laurent Fabius est un homme politique d’une intelligence rare et un fin diplomate. Il n’est donc pas déraisonnable de placer quelques espoirs en ses démarches.

S’il est avéré que M. Atlaoui n’a pas bénéficié d’un procès équitable, il faut évidemment le dénoncer avec force.

Mais la peine de mort eût elle été prononcée à l’issue d’une procédure régulière, et conformément à la loi pénale du pays au regard de l’infraction poursuivie, qu’elle n’en serait pas moins abominable.

Non pas uniquement parce qu’elle concerne un français (d’autres accusés d’autres nationalités ont été condamnés à la même peine), ni même seulement parce que le condamné revendique son innocence, mais par le fait même qu’elle existe, qu’elle a été prononcée et qu’elle risque d’être mise à exécution.

La peine de mort est abominable parce qu’elle est inhumaine (au sens fort du terme), parce qu’elle est notoirement inutile sur le plan de l’exemplarité et parce qu’elle est irrémédiable et qu’une erreur judiciaire, même avec le meilleur système du monde, est toujours possible.

Au-delà du cas dramatique de M. ATLAOUI, c’est sans cesse et aux plus hauts niveaux qu’il faut lutter contre ce fléau. Aussi curieux que cela paraisse, la peine de mort, interdite par la Charte des Droits Fondamentaux de l’UE, est toujours expressément admise, comme exception au droit à la vie, par la Convention européenne des droits de l’homme. Et la Déclaration universelle n’en dit rien …

La France l’a abolie en 1981 … seulement.

Il reste beaucoup à faire.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA