Par nathalie.kerdrebez le 18/10/14

Après la délibération du CNB sur la survie de la blogosphère, suivie de mon désistement en mars dernier, j’ai couru après le temps pour mes enfants, mon cabinet, mon travail ordinal.

Ce soir je redécouvre mon blog et je m’aperçois que le logo magique « Je suis contre le boitier Navista » qui donnait accès à la lettre-pétition des confrères du Barreau du Val d’Oise a disparu.

C’est triste, j’aimais ce logo imaginé par deux confrères astucieux.

J’ai retrouvé un petit lien, ci-dessous :

http://www.legavox.fr/article/externe/petition-contre-navista-15919.htm

Autrefois, notre confrère Laure Gaudefroy-Demombynes aurait écrit un commentaire « Chère Consoeur, c’est ici ».

J’aurais cliqué sur le petit mot ici, et la lettre-pétition serait apparue par magie.

Que de souvenirs sur la blogosphère, qui me sont chers !

Pour éviter tout malentendu avec notre représentant national, mon blog est le mien.

Il est celui d’un avocat libre et responsable, qui est attaché à son serment.

Il est aussi celui d’une personne humaine qui ne conçoit pas la vie sans le respect de soi et de l’autre.

Sur mon blog, je mène des combats d’avocat, j’écris des histoires qui sont le fruit de mon imagination et de mon cœur, je partage des souvenirs heureux ou malheureux.

Mon blog est aussi un lieu de discussion sérieuse, futile, curieuse, puérile…

J'y rencontre des amis, des confrères, des inconnus...

Je suis heureuse de revenir.

Et ma Première publication sera un poème de mon grand-père.

 

Par nathalie.kerdrebez le 07/03/14

L'interview de notre confrère Stéphane LALLEMENT, membre du bureau, publiée dans la revue Lexbase du 6 mars dernier, révèle que la discussion amiable au sujet de la blogosphère des avocats, était vouée à l'échec.

Lorsque des personnes sont dans l'incapacité de régler amiablement leur litige, la discussion se poursuit devant le Juge qui veille notamment à ce que celle-ci soit loyale et contradictoire, qui rappelle notamment les droits et obligations de chacune des parties.

Eu égard à l'urgence liée à l'échéance du 31 mars 2014, j'ai engagé une procédure de référé d'heure à heure.

L'audience aura lieu le 17 mars prochain à 14h00 au Palais de Justice de Paris.

J'ignore s'il sera fait droit à ma demande, en revanche je sais qu'une réponse aux problèmes juridiques soulevés sera donnée par un Juge impartial.

Et c'est l'essentiel dans un Etat de droit démocratique.

Par nathalie.kerdrebez le 07/03/14

Lors de l'assemblée du CNB de septembre 2011, je n'ai pas pu intervenir, mais j'ai pu obtenir que soit lu à l'assemblée un extrait de l'article "L'impossible censure" de Michel BENICHOU publié sur son blog.

Voici le lien :

http://avocats.fr/space/michel.benichou/contents/?searchText=impossible+...

Et je découvre aujourd'hui avec stupeur que son article a disparu virtuellement...

Décidément!

Par nathalie.kerdrebez le 07/03/14

Communication du Président sur les conditions de fonctionnement de la blogosphère:

" Le Président WICKERS indique que Nathalie KERDREBEZ, avocat au barreau de Pontoise, a souhaité prendre la parole devant l'assemblée générale pour exposer plusieurs questions touchant à ce qu'elle estime être une censure sur la blogosphère avocats. Le Bureau a estimé qu'il n'était pas possible de faire droit à des demandes d'intervention extérieure, mais entend néanmoins faire part à l'assemblée des préoccupations de Nathalie KERDREBEZ.

Marie-Aimée PEYRON donne lecture des quatre questions que Nathalie KERDREBEZ souhaite poser.

Elle rappelle le fonctionnement de la blogosphère des avocats, destinée au public sur des questions de droit l'intéressant, dont la création a été décidée afin que les avocats soient référencés dans les moteurs de recherche sur toutes les questions juridiques.

Elle rappelle la charte de fonctionnement de la blogosphère à laquelle les avocats adhèrent quand ils créent leur blog. Les dispositions de l'article 5 sont claires. L'avocat s'interdit de se livrer à des actes, de quelque nature que ce soit, qui seraient contraires à la loi française et porteraient atteinte à l'ordre public français, aux droits des tiers, ou à l'image de la profession d'avocat. Le Conseil National des Barreaux, dès lors qu'il a connaissance qu'un contenu à caractère manifestement illicite est hébergé sur le service, peut le faire supprimer promptement, sans notification à l'auteur ou à la personne à l'origine de sa diffusion.

Des billets mis en ligne et ne respectant pas la Charte ont été retirés. Les avocats bloggeurs en ont été informés.

La société Navista a fait état d'un préjudice subi par la publication de billets, ce qui rentre dans le champ de l'article 5 de la charte. Elle a indiqué qu'elle était prête à mettre en cause la responsabilité du Conseil national.

Le Président WICKERS indique que l'on a observé une évolution dans l'utilisation des blogs. Les avocats ne les utilisant pas pour poster des billets juridiques, comme cela avait été prévu à l'origine. Même si cette évolution est surprenante, puisque la blogosphère devait permettre de mettre en valeur les compétences juridiques des avocats, elle n'a pas été empêchée. Par contre lorsque ce n'est pas le Conseil national, mais d'autres avocats ou même des tiers qui font l'objet d'une prise à partie, la charte acceptée par tous les avocats bloggeurs est appliquée, et il est légitime de retirer les articles."

PS: Extrait du PV CNB des 23 et 24 septembre 2011

Par nathalie.kerdrebez le 07/03/14

Voici une analyse libre et éclairée de notre confrère Jean de Valon:

http://avocats.fr/space/jean.devalon/content/blogosphere-des-avocats--st...

Par nathalie.kerdrebez le 25/02/14

Extrait du procès-verbal de l'ag du CNB des 25 et 26 octobre 2013:

Michèle TISSEYRE annonce le lancement du nouveau réseau social des avocats de France porté par le Conseil national des barreaux. Ce réseau est né du constat de la dispersion des avocats et de l'utilisation de plus en plus fréquente des réseaux sociaux libres sans confidentialité et sans valeur ajoutée pour les avocats. Le réseau Vox Avocats a été créé par un confrère, Julien GUEGUEN CAROLL, avocat au barreau de Paris, qui l'a cédé à titre gratuit au Conseil national des barreaux pour en faire un outil de la profession.

Le bureau a ainsi décidé de faire le choix de ce réseau social dédié aux avocats, fermé et sécurisé, orienté vers l'entraide et la solidarité, et entièrement gratuit. Le Conseil national des barreaux qui est devenu le gestionnaire exclusif de ce réseau a réalisé des développements techniques pour le mettre à niveau et offrir de nouvelles fonctionnalités. Il s'agit d'un outil innovent et abouti qui ouvre des perspectives de partenariat notamment avec des éditeurs juridiques.

Stéphane lallement rappelle l'annonce de l'ouverture de ce réseau lors de l'AGE et présente les fonctionnalités de ce nouvel outil.

La connexion des avocats se fera par login et mot de passe après avoir renseigné son n° CNBF pour permettre la vérifcation de sa qualité d'avocat inscrit à un barreau français. Les barreaux auront la possibilité de préinscrire l'ensemble des avocats de leur ressort.

Les principales fonctionnalités du site sont présentées par rubrique:

- Fil d'actualité (présentation chronologique des derniers messages postés)

- Entraide (débats, petites annonces, missions, bons plans...)

- Outils (déclinaison de la charte graphique de la profession pour réaliser et éditer des supports de communication personnalisés)

- Modèles d'actes de la communauté et des partenariats édicteurs

- Evènements du Conseil national, des barreaux ou de la profession

- Annuaire des avocats( recherche par nom, spécialité, ville, barreau)

- Messagerie interne et blog

- Fonction e-mailing pour les avocats membres du meêm barreau.

Le site est déjà développé et sera ouvert aux avocats à partir du 4 novembre prochain à l'adresse: www.vox-avocats.com

les dépenses réalisées pour le développement de l'outil, budgétées sur le budget de la communication pour l'année 2013, sont de 42 K€ auxquels il convient d'ajouter 4.020 euro/an pour la maintenance et 450 euro/an pour l'hébergement du site. Le coût de fonctionnement par avocat est ainsi de l'ordre de 7 centimes par an.

Le président remercie les rapporteurs. Il indique que des barreaux se sont engagés avec un autre réseau social développé par une société commerciale. Ils auront le choix d'utiliser ou non le réseau Vox Avocats qui est offert à la profession et à tous les avocats.

Par nathalie.kerdrebez le 25/02/14

Lettre de Frédéric Chhum, Avocat à Monsieur Jean-Marie Burguburu, Président du CNB :

Dans un émail laconique du 20 février 2014, vous avez informé les avocats de France, membres de la Blogosphère des avocats, de la fermeture de celle-ci au 31 mars 2014.

Nous sommes des centaines d'avocats blogueurs qui appartiennent à cette blogosphère, créée par le Conseil National des Barreaux (CNB).

Nous vous demandons aujourd'hui de revenir sur votre décision et de maintenir la Blogosphère des Avocats.

Vous aussi publiez-vous cette lettre sur vos blog respectifs:

1) La blogosphère est le plus grand blog juridique de France et le meilleur rempart contre les braconniers du droit

La blogosphère des avocats est la somme de contributions d'avocats de tous horizons, ce qui en fait, selon nous, le plus important blog juridique en France.

Ni nos amis experts comptables, ni les médecins ne peuvent se targuer d'avoir une blogosphère aussi riche et accessible à tout internaute.

En effet, cette blogosphère des avocats est un endroit unique d'échanges entre avocats de différents barreaux de France.

Sur la blogosphère, nous ne partageons, pas seulement des jurisprudences (en droit du travail, fiscal, procédure civile, etc.), mais aussi notre quotidien d'avocat (RPVA, vie professionnelle, expériences d'audiences, etc.).

Sans la blogosphère, de tels échanges ne seront plus possibles.

De plus, la blogosphère des avocats est une vitrine unique de la profession d'avocats pour les internautes.

En effet, la blogosphère des avocats est la garantie pour les internautes d'avoir en face d'eux un avocat bloggeur. La blogosphère promeut donc la « marque » AVOCAT.

C'est le meilleur rempart contre les braconniers du droit, qui se multiplient sur la toile.

2) Le Barreau de Paris doit faire du lobbying sur le CNB pour maintenir la Blogosphère des Avocats

Monsieur le Bâtonnier Pierre-Olivier Sur vient de prendre ses fonctions depuis le 1er janvier 2014.

Son début de mandat est flamboyant (lutte contre la géolocalisation, droit des détenus, etc.).

Monsieur le Bâtonnier Pierre-Olivier Sur a créé une Direction des Affaires Publiques pour faire du lobbying pour les avocats.

Nous souhaitons que Monsieur le Bâtonnier Pierre-Olivier Sur, et Monsieur Le Vice Bâtonnier Laurent Martinet, interviennent auprès du CNB pour que la Blogosphère des avocats soit maintenue.

En effet, le maintien de la blogosphère des avocats entre, selon nous, dans la lutte contre les braconniers du droit.

Si l'ordre des avocats de Paris va créer, en mars 2014, une grande Bibliothèque du droit, ce qui doit être salué, la blogosphère des avocats, qui a plus de 5 ans, doit être maintenue parallèlement.

3) La décision de fermer la blogosphère a été prise sans concertation et avec un délai de préavis de 5 semaines

Nous demandons la publication des délibérations du CNB qui ont conduit à la fermeture de la Blogosphère et un débat officiel sur la fermeture de la blogosphère.

En outre, la méthode employée par le président du CNB (information par email avec préavis de 5 semaines), nous semble cavalière.

Plus grave encore, le message du CNB est inquiétant puisque dans votre courrier électronique, vous nous dites « circulez, il n'y a rien à voir » imposant un délai de 5 semaines de préavis, et vous nous demandez « d'aller blogger dans notre coin », alors que la profession d'avocat doit, au contraire, se rassembler.

Les avocats bloggeurs seront plus forts si, comme c'est le cas aujourd'hui, ils peuvent s'exprimer groupés.

Or, c'est tout le contraire que vous nous proposez.

En conclusion, Monsieur le Président du CNB, Monsieur le Bâtonnier de Paris, Monsieur le Vice Bâtonnier, nous réclamons le maintien de la Blogosphère ainsi que son développement.

Si le CNB n'a plus de prestataires pour la plateforme, il doit en trouver un autre.

Enfin, si par extraordinaire, vous mainteniez votre décision de fermeture de la blogosphère, nous demandons que celle-ci puisse fonctionner durant un préavis décent, soit au moins, jusqu'au 31 décembre 2014.

Par nathalie.kerdrebez le 23/02/14

Je suis lucide, ma requête amiable a une infime chance d'être accueillie favorablement.

Le délai raisonnable pour espérer une réponse est de huit jours.

Passé ce délai, un avocat comme moi pourrait encourir une sanction disciplinaire, s'il ne répondait pas à son bâtonnier.

En l'espèce, la demande émane d'un petit confrère qui doit anticiper la réponse du président du Conseil national.

Pour l'instant j'ignore qui sera mon avocat, mais je voudrais qu'il jongle en conscience avec les règles de droit, et que les mots aient un vrai sens pour lui.

Humanité : je voudrais qu'il pose son regard sur moi avec délicatesse, sans jugement ni préjugé.

Secret professionnel : je voudrais lui confier en toute confiance ma fragilité, ma déception et ma colère.

Indépendance : je voudrais qu'il accepte de prendre mon dossier pour une unique raison, défendre la cause d'une âme humaine.

Par nathalie.kerdrebez le 23/02/14

Le président Charrière-Bournazel annonce la décision du bureau de fermer le site avocats.fr. Il donne la parole sur ce point à Stéphane Lallement.

Stéphane Lallement précise que le contenu éditorial du site grand public avocats.fr qui contenait des vidéos TVDROIT n'était plus pertinent. Les rubriques actuelles du site et la blogosphère sont redirigés vers le site institutionnel du Conseil national (cnb.avocat.fr). Une réflexion doit être menée sur son devenir avec une orientation possible vers un réseau social des avocats offrant des services plus complets.

Olivier Guilbaud informe les membres de l'assemblée que la décision du bureau a été prise sans information ni consultation préalable de la commission communication....

PS : Ceci est un extrait de la page 9 du procès-verbal de l'assemblée générale du CNB en date des 22 et 23 mars 2013

Par nathalie.kerdrebez le 22/02/14

Monsieur le Président,

J'accuse réception de vos courriels en date des 20 et 21/02/2014, annonçant la suppression de la blogosphère des avocats au 31 mars 2014.

Sur ce site, j'ai créé mon blog en avril 2011.

Ma première publication fût une histoire imaginaire « Une rencontre inattendue », suivie d'autres (1) ; j'ai écrit sur la censure (2), la gouvernance, la dématérialisation des procédures, l'accès au droit et à la justice... ; j'ai partagé mon admiration pour de grands hommes, Antoine de Saint Exupéry, Pablo Neruda, Albert Camus, René Cassin...

Sur la blogosphère des avocats, j'ai dessiné un espace à mon image pour ma liberté de pensée et d'expression.

Ma prochaine parution était prévue le 10/04/2014 sur l'accès au droit et à la justice, en mémoire à l'un de nos confrères, assassiné pendant la seconde guerre mondiale.

Je viens vers vous en vue d'un règlement amiable du présent litige qui nous oppose.

La décision de fermer le site avocats.fr a été prise par le bureau du Conseil National, sans délibération de l'assemblée générale. (PV CNB des 22 et 23 mars 2013 page 9)

L'article 8.1 du règlement intérieur du CNB stipule notamment que le bureau exécute les décisions de l'assemblée générale et lui rend compte de ses activités.

La décision relative à la suppression de la blogosphère des avocats est illicite et ne lie ni le Conseil National, ni son Président.

L'exécution d'une telle décision porterait gravement atteinte à ma liberté de pensée et d'expression.

Aussi, je vous remercie de bien vouloir mettre fin à ce litige en renonçant à la fermeture du site avocats.fr.

A défaut d'une solution amiable, eu égard à l'urgence et à la gravité de l'atteinte illicite portée à une liberté fondamentale, je serais contrainte de saisir le juge des référés pour défendre mes droits.

Dans l'attente de votre réponse,

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes salutations respectueuses et confraternelles.

Nathalie KERDREBEZ-GAMBULI

SCP KERDREBEZ-GAMBULI & BATI

Avocats au Barreau du Val d'Oise

3 rue Carnot 95300 PONTOISE

Tel : 01.30.31.56.18

PJ :(1) Le miroir brisé

(2) Le procès de la censure

PS: Ce courriel a été adressé au Président du Conseil Nationale le 22/02/2014 à 17:05