Jul
08
ANESM : recommandation de bonnes pratiques professionnelles pour les SESSAD

L'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) vient de publier une recommandation de bonnes pratiques professionnelles intitulée "L'accompagnement des jeunes en situation de handicap par les services d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD)".

Le document aborde successivement la conception et l'animation de l'accompagnement dans le dialogue avec le jeune et ses parents, l'ancrage territorial nécessaire à un travail efficace des professionnels avec et sur l'environnement et, enfin, les éléments propres à l'organisation et au fonctionnement du service.

Commentaires

Nom: 
J. BORNES
Site: 
http://

Bonjour,

commençant la lecture de cette recommandation, au demeurant fort intéressante, je relève une coquille en p23 : comme le précise l'article D312-18 du CASF, l'accompagnement après la sortie d'un usager d'un ESSMS "est poursuivi sur une durée minimum de trois ans", et non pas maximum comme indiqué dans la recommandation ANESM.

En tout état de cause, je profite de ce commentaire pour vous remercier de la richesse que votre blog permet de mettre à la disposition de tous. Chapeau.

Nom: 
J. BORNES
Site: 
http://

Re,

je me réponds à moi-même : pour être plus précis, l'article D312-18 indique une durée minimum et s'applique à l'ensemble des ESSMS, dont ceux en charge des déficiences motrices (cf. D312-65), auditives graves (cf. D312-110) et visuelles graves (cf. D312-122). Seuls ceux en charge des difficultés psychologiques entrainant des troubles du comportement (ITEP) voient cette durée d'accompagnement limitée à trois années (cf. D312-59-2 au 5°). C'est donc par extension de la situation particulière des ITEP en regard de cette question particulière du suivi après l'accompagnement que la recommandation me semble inexacte. Ce qui en soi pourrait n'être que très anecdotique ; Quoique ...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA