Apr
18
DROITS DE L'USAGER : repères pour une organisation respectant la pratique religieuse en institution

Au JO du 17 avril 2011 a été publié un avis du Contrôleur général des lieux de privation de privation du 24 mars 2011 relatif à l'exercice du culte dans les lieux de privation de liberté.

Cet avis, dont le champ dépasse celui des seules prisons et centres de rétention, apporte des indications susceptibles de nourrir la réflexion des organismes gestionnaires d'établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

Fondé sur un état des lieux du droit applicable, il énonce l'importance du respect de la laïcité qui, aux termes des articles 1er et 2 de la loi du 9 décembre 1905, commande de respect la liberté de croyance et de pratique des personnes "enfermées" ; Il examine les questions de la visite de ministres du culte ainsi que du respect des prescriptions alimentaires.

Il se conclut de la manière suivante : "Les lieux de privation de liberté aujourd'hui impliquent, comme ailleurs dans la société, la coexistence de confessions diverses comme de personnes sans confession. Les pratiques personnelles et collectives religieuses impliquent, de la part de ceux qui s'y adonnent, de veiller au respect de la liberté de conscience, c'est-à-dire des options spirituelles, des autres membres de la collectivité. Aucune contrainte, aucune menace ne saurait être acceptée ni sur le plan de l'observance ou de l'absence d'observance de prescriptions religieuses, ni a fortiori de l'organisation du service, qui ne peut être régie que par les seules règles définies par l'autorité responsable. Le règlement intérieur, les projets d'établissement, les règles diverses qui gouvernent les établissements pénitentiaires ou de rétention, les hôpitaux publics et les centres d'hébergement de mineurs doivent prévaloir dans ces éléments en toute circonstance, et pour tous, dans les pratiques de la vie quotidienne, par exemple dans l'usage des douches, dans les activités offertes, dans les soins dispensés ou de l'enseignement donné, ou encore des occupations mêlant hommes et femmes".

Cet avis pourra alimenter la réflexion des professionnels impliqués dans la préparation ou l'actualisation d'un règlement intérieur ou d'un règlement de fonctionnement.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA