Feb
10
MALTRAITANCE : du rapport du Médiateur sur la maltraitance financière des personnes âgées à une méthodologie d'intervention ?

Le Médiateur de la République a rendu public le rapport de la mission qu'il avait constituée sur la maltraitance financière à l'égard des personnes âgées dans les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux. Les préconisations de ce rapport, à l'articulation des notions de vulnérabilité et de protection juridique, rejoignent les éléments d'une méthodologie de bonnes pratiques en intervention sociale qui a été développée au Québec et qui mérite d'être signalée.

Monsieur Jean-Paul DELEVOYE, Médiateur de la République, a rendu public le rapport de la mission qu'il avait confiée à messieurs Alain KOSKAS (gérontologue, Président du Conseil Scientifique de la FIAPA, membre de la Commission des droits de l'homme de la Conférence des OING du Conseil de l'Europe) et Jean-Pierre MEDIONI (directeur d'EHPAD) ainsi qu'à madame Véronique DESJARDINS (directrice d'hôpital à l'AP-HP) sur le thème de la maltraitance financière des personnes âgées dans les institutions de santé (établissements de santé, ESSMS). Ce rapport qui met en lumière les liens entre la vulnérabilité induite par la perte d'autonomie des personnes âgées et le besoin de protection juridique qu'elles peuvent rencontrer - on remarquera à ce sujet les contributions annexées des Professeurs Philippe MALAURIE et Karine LEFEUVRE-DARNAJOU - aboutit à la formulation de quelques 25 préconisations afférentes à la connaissance et à la mise en oeuvre du régime juridique de la protection des majeurs par les professionnels des institutions de santé.

La publication de ce rapport offre l'occasion de faire le point sur l'état des connaissances en matière de pratiques d'intervention sociale en rapport avec la problématique de la maltraitance subie par les personnes âgées. Sur ce point, les avancées de la recherche québécoise sont à mettre en valeur, notamment avec les travaux de madame le Professeur Marie BEAULIEU. En effet, dans le cadre des activités du laboratoire de recherche "département de service social" de la Faculté de lettres et de sciences humaines de l'Université de SHERBROOKE, le Professeur BEAULIEU, titulaire d'une chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes âgées, a progressivement bâti un guide des pratiques d'intervention à l'intention des professionnels dans les situations de maltraitance envers les "aînés" : il s'agit du guide En mains (ENjeux éthiques, Maltraitance, Aînés, INtervention, Scénario). Cet outil méthodologique a été conçu pour soutenir les intervenants en santé ou services sociaux dans leur réflexion éthique pour conduire à une prise de décision en cours de processus d'intervention, en lien avec la maltraitance d'une personne âgéé. Il peut être utilisé à divers moments du processus d'intervention et ce, de façon répétée selon l'évolution de la situation. Il cible les valeurs en jeu, énumère diverses pistes de pratique et nomme clairement les enjeux psychosociaux et éthiques soulevés par la pratique dans des cas de maltraitance envers les personnes âgées Il accorde une place centrale au point de vue de la personne accompagnée et ce, même dans les situations de grande vulnérabilité ou potentiellement à risque.

Les travaux de recherche du Professeur BEAULIEU et de son laboratoire sont popularisés en France par le Centre de recherche franco-canadien en évaluation des pratiques d'intervention sociale (CREPIS) et par l'Institut de formation à l'évaluation des pratiques professionnelles (IFEPP), sis à NIMES et placés sous la direction de François KLIMCZAK, PhD. Ces deux organisations ont précisément tenu leurs dernières Journées annuelles les 21 et 22 octobre 2010 sur le thème : "L'intervention dans le cas d'abus envers les aînés : passer de la théorie à la pratique".

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA