Par olivier.poinsot le 15/03/11

L'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) a mis en ligne, sur son site Internet, un "guide mthodologique des coopérations territoriales" remarquable.

Ce guide, composé de 4 volumes téléchargeables, a pour vocation de présenter les mécanismes de coopération utilisés à l'échelle du territoire de santé pour recomposer l'offre de soins et accompagner la recherche d'efficience en atteignant des masses critiques à l'échelle d'un territoire. Il vise également à permettre de mettre en oeuvre des solutions contre l'isolement géographique, notamment par le partage des ressources humaines rares.

Le volume 2 (184 pages), consacré aux formes juridiques, en décrit quelques 17 différentes sous forme de fiches précisant les indications de coopération correspondantes. Les fiches sont classées selon qu'elles décrivent des dispositifs à visée organique et/ou fonctionnelle.

Par olivier.poinsot le 15/06/10

Au JO du 15 juin 2010 a été publié un arrêté du 11 juin 2010 fixant les modalités de la formation à l'exercice des fonctions de chef de pôle d'activité clinique ou médico-technique.

Cet arrêté fixe le volume minimal de la formation des chefs de pôle des établissements publics de santé à 60 heures.

Les thèmes impérativement abordés sont les suivants :

- gestion budgétaire et financière ;

- pilotage médico-économique et performance hospitalière ;

- systèmes d'information hospitaliers ;

- management des ressources humaines ;

- qualité, sécurité et gestion des risques liés aux activités de soins ;

- management d'équipe et conduite du changement.

Le contenu précis de ce programme de formation sera défini par l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP).

Par olivier.poinsot le 26/01/10

L'agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) a mis sont site Internet en ligne.

Pour l'instant, le contenu intéressant les établissements et services sociaux et médico-sociaux est inexistant, à l'exception d'une présentation de la méthodologie que l'Agence mettra en oeuvre en 2010 afin de concevoir un système de reporting adapté pour le pilotage de ces établissements et services.

Par olivier.poinsot le 26/10/09

Au JO du 25 octobre 2009 sont parus trois arrêtés nommant les membres du conseil d'administration, le président et le directeur général de l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP).

composition du conseil d'administration

Président : monsieur Philippe RITTER

Président du conseil d'administration : monsieur Christian ANASTASY

Pour mémoire, la création de l'ANAP résulte de la modification de l'article L. 6113-10 du Code de la santé publique opérée par l'article 18 de la loi HPST.

La mission de l'ANAP est ainsi :

"d'aider les établissements de santé et médico-sociaux à améliorer le service rendu aux patients et aux usagers, en élaborant et en diffusant des recommandations et des outils dont elle assure le suivi de la mise en œuvre, leur permettant de moderniser leur gestion, d'optimiser leur patrimoine immobilier et de suivre et d'accroître leur performance, afin de maîtriser leurs dépenses.A cette fin, dans le cadre de son programme de travail, elle peut procéder ou faire procéder à des audits de la gestion et de l'organisation de l'ensemble des activités des établissements de santé et médico-sociaux".

Une autre définition de cette mission peut être toutefois proposée en faisant référence aux termes de l'annonce publiée par le Ministère de la santé en novembre 2008 pour recruter le futur directeur général de l'Agence :

"L'agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) a pour ambition de fournir des services et des outils aux établissements leur permettant d'améliorer leur qualité de service et leur gestion.

Elle s'inscrit dans un contexte de réformes hospitalières d'envergure marquées par la création des agences régionales de santé (ARS), qui lui serviront de relais territorial, et par l'exigence de performance accrue pour tous les établissements et services hospitaliers et médico-sociaux (financement à hauteur de 75 Mds d'euros).

A partir de la fusion de la mission pour l'appui à l'investissement hospitalier (MAINH), la mission nationale d'expertise et d'audit hospitalier (MEAH) et du groupement pour la modernisation des systèmes d'information hospitaliers (GMSIH), elle disposera dès 2009 d'une cinquantaine de collaborateurs et d'un budget de l'ordre de 30 M Euros.

Mission

PARIS - Rémunération selon profil.

En tant que directeur général de l'ANAP,

- Vous proposerez une stratégie pour l'agence et conduirez les actions opérationnelles afin d'obtenir rapidement des résultats tangibles pour l'amélioration de la performance des établissements ;

- Vous mettrez en place des modalités de travail avec les ARS et les établissements, permettant de produire des prestations répondant bien aux besoins concrets ;

- Vous piloterez le déploiement du programme d'action de l'agence, en mettant en valeur et en capitalisant sur les actions les plus exemplaires ;

- Vous conduirez la montée en puissance de l'agence dans une perspective pluriannuelle, et vous veillerez à fédérer et mobiliser tant les personnels que les partenaires de l'agence.

- Vous aurez le souci d'une gestion rigoureuse des moyens alloués, de l'organisation et de la mise en oeuvre des modalités de travail entre l'agence et ses tutelles, et avec ses différents partenaires.

Profil

Doté d'une capacité managériale de haut niveau, vous avez une expérience reconnue de conduite du changement et de gestion de projet.

Reconnu pour votre leadership et votre sens stratégique, vos atouts sont le pragmatisme et le sens du service au client, associés à vote crédibilité auprès des différents acteurs et votre culture du résultat et de la performance. Vous disposez d'une solide expérience en matière d'amélioration de la performance des organisations. Une connaissance du monde hospitalier et médico-social, ainsi que du fonctionnement de l'administration de l'Etat et de l'Assurance maladie serait un atout.

Nommé par les ministres chargés de la santé, de la sécurité sociale et de la solidarité, vous serez évalué et rémunéré en fonction des gains de performance réalisés grâce à l'action de l'ANAP."

(source : www.lesechos.fr, rubrique "emploi", annonce du 26 novembre 2008)