patrick.gaulmin

Par patrick.gaulmin le 29/08/08
Dernier commentaire ajouté il y a 12 années 11 mois

Enfin, il est paru !

Annoncée depuis plusieurs mois, la création du Tribunal Administratif de Toulon est enfin officialisée par un décret du 21 août 2008.

En vertu de l'article 1er du décret, il est créé un tribunal administratif dont le siège est à Toulon (cet article modifie l'article R. 221-8 du Code de justice administrative).

S'agissant de la compétence territoriale du nouveau Tribunal Administratif de Toulon, sa compétence est le département du VAR (les départements des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute Provence reste, pour l'heure de la compétence du Tribunal Administratif de MARSEILLE).

Selon l'article 6 du décret, le tribunal administratif de Toulon est compétent pour connaître des requêtes qui, relevant de sa compétence territoriale en vertu de l'article 2, sont enregistrées à compter du 1er novembre 2008.

En outre et à l'exception de celles qui, relatives aux élections municipales et cantonales, ont été enregistrées jusqu'au 31 octobre 2008, les requêtes qui relèvent de la compétence territoriale du tribunal administratif de Toulon et qui, enregistrées au greffe du tribunal administratif de Nice à compter du 1er septembre 2006, n'ont pas été inscrites à un rôle de ce tribunal avant le 1er novembre 2008 sont transmises au tribunal administratif de Toulon par le président du tribunal administratif de Nice.

C'est le Tribunal administratif de Nice qui transmettra les dossiers au nouveau Tribunal et qui avisera les parties de cette transmission.

Les actes de procédure accomplis régulièrement devant le tribunal administratif de Nice restent valables devant le tribunal administratif de Toulon.

La création de ce nouveau Tribunal Administratif va permettre de réduire considérablement les délais des procédures et, ainsi de donner une pleine effectivité aux recours.

Référence: Décret n° 2008-819 du 21 août 2008 portant création d'un tribunal administratif à Toulon et modifiant le code de justice administrative

Par patrick.gaulmin le 22/08/08
Dernier commentaire ajouté il y a 12 années 11 mois

Dans la perspective des élections législatives de 2012, le chantier du redécoupage des 577 circonscriptions sera lancé à l'automne.

Un tiers des départements devrait rester inchangé, l'autre tiers devrait être simplement remodelé, et le dernier tiers devrait connaître un véritable redécoupage électoral.

Le Code électoral prévoit en effet qu'après deux recensements de la population, il est obligatoire de procéder à un redécoupage. Or, depuis 1986, ces procédures n'ont pas été mises en oeuvre : certaines circonscriptions sont donc inadaptées à la densité de la population et de fortes disparités d'une circonscription à l'autre sont observées.

Le secrétaire d'État à l'Intérieur et aux Collectivités territoriales, Alain Marleix a assuré que ce découpage serait « limité, transparent et républicain ». Celui-ci se fera à nombre de sièges constants, à savoir 577.

Pour préparer ce redécoupage, plusieurs projets de loi seront présentés au Parlement dès cet automne.

L'audition de tous les députés concernés par le redécoupage est prévue au ministère de l'Intérieur. Au cours de la phase législative, le Premier ministre, François Fillon devrait recevoir l'ensemble des responsables politiques et présidents de groupes parlementaires.

La nouvelle carte électorale devrait être adoptée définitivement avant le début de l'été 2009.

(Référence: communiqué du Premier ministre, 4 août 2008).