Sep
10
La colocation : avantages et inconvénients

En cette période de rentrée, certains d'entre vous ont décidé d'emménager dans un nouveau logement en colocation. De quoi s'agit-il ? C'est tout simplement la location consentie à au moins deux personnes, mariées ou non, pacsées ou non.

Attardons nous à la situation de deux personnes non mariées et non pacsées qui souhaitent, par commodité ou par économie financière, loger sous le même toit.

Comment rédiger le bail ? Le bail doit être établi entre le propriétaire de l'appartement et chacun des colocataires qui doivent tous signer le bail.

Le plus souvent, le propriétaire prévoit une clause de solidarité. Il est très important d'en connaître les conséquences juridiques :

- tant que le bail se poursuit, les deux colocataires solidaires sont tenus à l'ensemble des engagements : paiement du loyer et des charges locatives, obligation d'assurance, obligation d'entretien locatif...

- si l'un des locataires décident de mettre fin au bail, il se libère de ses obligations, mais seulement s'il n'y a pas solidarité : dans le cas contraire, il demeure tenu de toutes les obligations locatives tant que le bail se poursuit avec l'autre locataire. Ce qui peut ainsi être lourd de conséquences.

En pratique, le locataire qui part a le plus grand intérêt à présenter un nouveau colocataire au bailleur et à lui demander de modifier le bail par avenant de façon à se libérer en lui substituant le colocataire arrivant.

Philippe MAGDELAINE

Spécialiste en droit immobilier

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA