Sep
24
MIEUX QUE L'ARROSEUR ARROSE : LE PARTI PIRATE PIRATE !

Il y a quelques jours, nous apprenions que le parti pirate français avait indiqué avoir décidé de "mettre fin à son aventure" (cf. nouvelobs.com : "le Parti pirate français se saborde").

Joignant l'acte à la parole, le PPF avait clos son site Internet et remis son groupe facebook aux administrateur d'un parti pirate concurrent.

J'avoue avoir reçu cette information avec un relatif désintérêt compte-tenu de la jeunesse de ce mouvement (créé le 04 avril 2009 et dissoud 05 mois plus tard).

Gossière erreur (pas de moi évidemment, mais du journaliste).

En effet, le lendemain, 01net.com nous apprenait que le message de dissolution du Parti Pirate Français n'émanait pas du parti, mais d'un pirate... (non membre du parti, ça à l'air compliqué mais c'est très simple).

Ce pirate avait eu accès au compte Gmail du PPF et donc au site de ce dernier, à son groupe facebook...

Rappelons que ces faits constituent une infraction pénale

MEFIONS NOUS DES APPARENCES

Si j'évoque aujourd'hui cette infromation, c'est pour la mettre en parallèle avec une seconde : la nouvelle mouture du site "désirdavenir.org" de Madame Ségolène Royale qui avait suscité quelques remarques moqueuses sur le web.

Certains journalistes avaient même contacté les proches de Madame Royale afin de savoir si ce site n'avait pas fait l'objet d'un piratage...

Ce qui, heureusement (ou hélas), n'était pas le cas.

Décidément, les apparences sont trompeuses :

- dans le cas du PPF, l'information fausse était si bien présentée qu'elle paraissait vraie ;

- dans le cas de Madame ROYALE, l'information vraie était si mal présentée, qu'elle paraissait fausse.

Certes, Internet nous offre un accès immédiat à une grande quantité d'informations brutes.

Toutefois, il est indispensable de faire le tri entre les informations, les rumeurs, les mensonges et les erreurs.

Informer, c'est d'abord un métier, et celui de journaliste est aujourd'hui plus que jamais nécessaire (clin d'oeil avec mon précédent article).

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA