Aug
19
La notion de victime surprotégée issue de la Loi Badinter en matière d'accident de la circulation

Certaines victimes font l'objet d'une protection particulière par la loi du 5 juillet 1985 tendant à l'amélioration de la situation des victimes d'accidents de la circulation et à l'accélération des procédures d'indemnisation.

En effet, il résulte des dispositions de l'article 3 de cette loi que les victimes âgées de moins de 16 ans ou de plus de 70 ans ainsi que celles qui présentent un taux d'incapacité permanente ou un taux d'invalidité au moins égal à 80 % au moment de l'accident sont indemnisées des dommages résultant des atteintes à leur personne sans que puisse leur être opposée leur faute inexcusable.

Elles doivent donc être intégralement indemnisées.

Le droit à indemnisation ne peut donc absolument pas être remis en cause par l'assureur ou par toute autre partie.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA