Nov
15
Marre de certaines informations nauséabondes: ayez le réflexe #MSGU

les médias sociaux constituent un nouveau canal de communication pour la puissance publique, leur utilité ne saurait se limiter à cette fonction. Ils présentent aussi pour elle l’opportunité d’associer les citoyens dans une démarche moins descendante et plus participative, notamment en situation de crise.

C’est tout l’objet des #MSGU, ou pratique des Médias Sociaux en Gestion d’Urgence. Il s’agit pour l’Etat de s’appuyer, en cas par exemple de catastrophe naturelle, sur des internautes volontaires et mobilisés, à la fois pour diffuser l’information officielle fiable sur la crise, et remonter de l’information de terrain, via tous les moyens offerts par le web social : tweets, photos géolocalisées, cartes interactives, outils contributifs ... Cette collaboration avec les internautes permet à l’Etat de démultiplier sa surface de diffusion et de captation d’information, et d’être d’autant plus efficace pour sa gestion de crise.

Dans le cadre d’une réflexion commune avec l’association VISOV, le SIG travaille depuis septembre 2014 à intégrer l’approche #MSGU à la communication gouvernementale et préfectorale. Et parce que cette approche repose d’abord sur des citoyens informés et conscients du potentiel – et des risques – des réseaux sociaux, nous publions aujourd’hui une première série d’infographies visant à donner les bases des bonnes pratiques #MSGU aux internautes.

Pour en savoir plus: 

http://www.risques.gouv.fr/risques-majeurs/utiliser-les-medias-sociaux-e...

https://twitter.com/ludo_lux

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA