sylvie.lore

Par sylvie.lore le 31/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois

viennent de paraître.

Elles me semblent reprendre les mention légales de tout blog, s'agissant notamment du contenu et de la forme de nos publications.

Tout avocat peut demander son inscription et enrichir cette nouvelle Blogosphère, en français ou en toute autre langue de son choix comme ma consoeur de la CREUSE qui s'exprime en langue de SHASPEARE.

Article n°6. Obligations de l’Utilisateur

L’Utilisateur fait son affaire personnelle, et demeure exclusivement responsable :

-  de l’acquisition, de l’installation, de la connexion, de l’entretien, et plus généralement, de la garde de ses équipements matériels et logiciels qu’il utilise dans le cadre du Service (ses « Equipements »);

-  de ses Identifiants, qu’il détient et conserve à ses risques et périls.

L’Utilisateur est pleinement averti du risque lié à la perte ou au vol de ses Identifiants, au piratage de ses Equipements ou à tout autre agissement frauduleux permettant une utilisation non autorisée de son espace personnel et de son Blog.

L’Utilisateur s’engage ainsi à ne jamais communiquer ses Identifiants ou les laisser accessibles à des tiers et ne pas laisser ses Equipements sans surveillance.


6.1. Obligation de sécurité et de vigilance constante

En outre, l’Utilisateur est seul responsable de la sécurité de ses Billets et tous contenus y afférent, à charge pour lui d’effectuer toute mesure de sauvegarde locale ou externalisée, par lui-même ou par un tiers, qui lui semblera nécessaire afin d’éviter des altérations ou pertes de ses données dont le CNB décline toute responsabilité comme étant hors périmètre du Service.

6.2. Responsabilité éditoriale du Blog et interdiction de diffuser certains Billets

L’Utilisateur est seul responsable de l’utilisation du Service, de son Blog et de tous les Billets qu’il y diffuse, le CNB étant un prestataire technique dans le cadre du Service. A ce titre, le CNB ne répondra en aucun cas de l’utilisation illicite ou malveillante du Service et l’Utilisateur s'oblige en conséquence à supporter les risques en découlant.

L’Utilisateur est informé qu’il est réputé « éditeur » de son Blog au sens de la LCEN, et s’engage à respecter toutes les obligations en découlant, notamment par la publication de mentions légales conformes aux prescriptions légales.

En outre, l’Utilisateur s’engage dans le cadre du Service, à respecter les règles suivantes :

• Ne procéder à une aucune action qui constitue une violation des droits du CNB ou de tiers, en particulier de leurs droits de propriété intellectuelle notamment par le téléchargement illégal de logiciels, de musiques, de vidéos ou de la publications de toutes œuvres de toutes natures et tous signes distinctifs dont il n’a pas reçu l’autorisation préalable et expresse de diffuser de la part du titulaire; Sans préjudice de ce qui précède, l’Utilisateur s’engage en la matière à respecter l’article « Propriété Intellectuelle » ci- dessous.

• Ne pas créer, écrire, transmettre ou communiquer tous Billets de quelque nature que ce soit illicites, et notamment outrageants, injurieux, diffamatoires, abusifs, violents, obscènes, pornographiques, ou comprenant une provocation à la discrimination ou à la haine fondée sur la race, à l'antisémitisme, à la xénophobie, à l’homophobie ou une apologie des crimes contre l'humanité, constitutifs d’une atteinte à la dignité humaine, ou d’une activité illégale de jeux d'argent.


• Ne pas utiliser le Service et créer/diffuser un Blog sur la Plateforme qui serait contraire aux règles déontologiques de la profession d’Avocat, notamment par la violation du secret professionnel auquel il est tenu, ou aux principes de dignité, loyauté, discrétion et délicatesse.

• Ne pas créer/diffuser un Blog sur la Plateforme pour réaliser des actes de démarchages interdits.


• Ne pas créer /diffuser un Blog sur la Plateforme dont la thématique serait étrangère au monde du droit, à l’information ou à l’actualité juridique et judiciaire, et/ou qui ne concernerait pas directement ou indirectement la profession d’Avocat.

• Ne pas proposer à la vente ou à la location ses Billets qui ne peuvent être diffusés qu’à titre gratuit.

Chaque Utilisateur s’engage ainsi, de manière générale, à utiliser le Service dans le strict respect de la loi et des règles professionnelles françaises et des réglementations en vigueur.

Les Utilisateurs s'engagent à ne pas introduire, soit volontairement, soit même involontairement, de virus ou de fichier de quelque nature que ce soit perturbant le fonctionnement du Service.

L'Utilisateur est informé que le CNB peut, à condition qu’il ait préalablement reçu une notification en ce sens respectant le formalisme imposé par la LCEN, supprimer temporairement ou définitivement sans préavis un Blog qui violerait les présents engagements. 

Par sylvie.lore le 29/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois
L'un de mes lecteurs, et surtout amis, m'a fait prendre connaissance de cet article: "Internet et la liberté d'information mettent en danger les fausses démocraties qui nous gouvernent....

22 JUILLET 2013 |  PAR PHILIPPEJANDROK

 En effet, la liberté d’expression, d’information liée à internet permet à la population avisée de se tenir informée et surtout de relier les informations entres elles afin de comprendre les tenants et les aboutissants d’une société qui se croient si exceptionnelle qu’elle en devient pathétique ; il en va de même pour certaines chaines de TV qui proposent des programment intelligents, souvent ennuyeux mais tellement instructifs sur les agissements des grands de ce monde qui se cachent derrière un, plusieurs mots qui résonnent dans l’esprit de chacun  : Démocratie et Liberté."

Lire l'article entier:

http://blogs.mediapart.fr/blog/philippejandrok/220713/internet-et-la-lib...

aoû
26

J-6

Par sylvie.lore le 26/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois
Par sylvie.lore le 23/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois

Je vous recommande ce site contournerlacensure.net

Une conviction Parce que nous pensons que la censure d'internet va non seulement à l'encontre de son but premier, qui consiste à permettre aux individus de communiquer ce qu'ils veulent à qui ils veulent, mais également parce que cela s'oppose au droit universel qui veut que "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit".
Les concepts de base De plus en plus d’informations en d’autant d’endroits inimaginables

L’incroyable augmentation, ces dernières années, de ce qui est disponible sur Internet et des lieux où se trouve l’information a eu pour effet de mettre une partie incroyablement vaste du savoir humain et de ses activités à disposition, et à des endroits que nous n’imaginions pas : Dans un hôpital d’un lointain village de montagne, dans la chambre de votre enfant de 12 ans, dans la salle de conférence où vous montrez à vos collègues le design du nouveau produit qui vous donnera de l’avance sur la concurrence, chez votre grand-mère.

Dans tous ces endroits, se connecter au monde ouvre un nombre impressionnant d’opportunités pour améliorer la vie des gens. Si vous attrapez une maladie rare pendant vos vacances, le petit hôpital du village peut vous sauver la vie en envoyant vos analyses à un spécialiste de la capitale, voire même dans un autre pays ; votre enfant de 12 ans peut faire des recherches pour son projet scolaire ou se faire des amis dans d’autres pays ; vous pouvez présenter votre nouveau produit à des responsables de bureaux du monde entier en simultanée, ils peuvent vous aider à l’améliorer ; votre grand-mère peut rapidement vous envoyer par mail sa recette spéciale de tarte aux pommes afin que vous ayez le temps de la faire pour le dessert de ce soir.

Mais Internet ne contient pas seulement des informations pertinentes et utiles à l’éducation, l’amitié et la tarte aux pommes. Comme le monde, il est vaste, complexe et souvent effrayant. Il est également accessible à des gens malveillants, avides, sans scrupules, malhonnêtes ou simplement malpolis, tout comme il vous est accessible ainsi qu’à votre enfant de 12 ans et à votre grand-mère.

http://contournerlacensure.net/#4

 

 

Par sylvie.lore le 23/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois

est de nouveau celui du Tribunal de Grande Instance de TULLE.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT0000293747...

aoû
22

Être avocat

Par sylvie.lore le 22/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois

C'est donc prêter serment.

Monsieur le Bâtonnier GIROUD nous rappelait que le serment actuel est appelé Serment BADINTER du nom de l'ancien Garde des Sceaux et avocat, et quel avocat, de profession.

D'aucuns pourtant, appellent à la suppression du serment et d'autres le qualifie même d'acte d'esclave (sic).

Vous aurez compris que je ne partage pas ces points de vue:

- La suppression de notre serment signifierait la suppression de notre éthique avec les dérives en découlant.

- Ceux qui contestent ce serment contestent nos principes fondamentaux.

- Quant à ceux qui nous qualifient d'esclaves je laisse aux commentateurs le soin d'apprécier à sa juste valeur pareil argutie.

 

Par sylvie.lore le 22/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois

Il est navrant de constater que la censure a envahi les blogs.

Il suffit pour vous en convaincre de taper sur votre moteur de recherche ces deux mots.

Un Bloggeur a imaginé une astuce.

Ce que je retiens surtout de sa publication est la référence à la résolution 1003 relative à l'éthique du journalisme, et plus précisément, la clause 4:

"Les nouvelles doivent être diffusées en respectant le principe de véracité, après avoir fait l'objet des vérifications de rigueur, et doivent être exposées, décrites et présentées avec impartialité. Il ne faut pas confondre informations et rumeurs. Les titres et les énoncés d'informations doivent être l'expression le plus fidèle possible du contenu des faits et des données."

http://sitamnesty.wordpress.com/censure-impossible/

 

Par sylvie.lore le 21/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois

Le 13 janvier 1978, à l’instar de mes confrères, j’ai prêté le serment suivant :

" Je jure, comme avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité".

Dès mes premières années d’exercice, j’ai pensé que mes fonctions devaient être dictées par une notion non comprise dans ce serment, à savoir, la courtoisie et plus précisément par :

- L'honneur, c’est à dire le respect des normes morales, des lois et des règlements.



- La délicatesse, refusant de transgresser les règles de bienséance, de savoir-vivre, de moral, mandat et règles et usages de la profession et dont le non-respect est sanctionné sévèrement par le Conseil de discipline.



- mais aussi la probité, ou le respect des devoirs imposés par la Justice et de l'honnêteté.

 
L'Avocat doit également demeurer indépendant de tout pouvoir et notamment du pouvoir économique des personnes n'appartenant pas à la profession.

 
A l'égard de mes Pairs, j’ai toujours à l'esprit le principe de la confraternité, consistant au sentiment d'appartenir à une même communauté ayant les mêmes règles et les mêmes idéaux au-delà de la défense des intérêts opposés ou litiges judiciaires.



C’est pourquoi, les qualités de modération, de courtoisie et de dévouement sont de rigueur tant à l'égard des Clients que des Confrères Avocats :

- La modération consiste à garder une sage mesure en toutes choses,

- La 

courtoisie qu’il est inutile de définir,

- le dévouement, l’avocat étant au service de son client.

 

Par sylvie.lore le 20/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois

Son dernier billet consacré à la suppression de "Mademoiselle" et bien d'autres ...

Les commentaires anonymes pourris que l'on ne peut pas supprimés ...

http://www.blogavocat.fr/space/laure.gaudefroy-demombynes/content/suppre...

Par sylvie.lore le 20/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 1 mois

ou de gros c.., ou de fils de p...., est excusable !

Lire l'article de François KRUG nous dressant la liste des insultes que vous pourrez lancer à votre patron sans risque de représailles !

http://rue89.nouvelobs.com/2009/10/19/comment-traiter-son-patron-de-gros...