sylvie.lore

Par sylvie.lore le 27/02/15
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 8 mois

Stéphane RAVIER est sénateur des Bouches-du-Rhône et maire FN du VIIe secteur dans les quartiers nord de Marseille.

Pour inviter les enfants des écoles du 7e secteur de la ville, dans le quartier dont il est maire, à un spectacle de Noël, Stéphane Ravier a fait distribuer dans les écoles un carton controversé pour les familles :

"Une carte nationale d'identité ainsi qu'un justificatif de domicile vous seront demandés lors du retrait" de l'invitation, était-il précisé sur ce carton.

L'association parisienne "Maison des Potes" a porté plainte pour "discrimination" contre lui courant octobre 2014.

Il y a 20 ans, un jeune Marseillais de 17 ans est mort, le 21 février 1995, terrassé par une balle de 22 long rifle, en raison de sa couleur de peau, tirée par un militant du Front national, Robert Lagier, aidé de ses deux complices, Mario d'Ambrosio et Pierre Giglio.

Le trio venait de coller des affiches à la gloire de Jean-Marie Le Pen sur un mur de ciment du Carrefour des quatre Chemins (15e), bardé du slogan "avec Le Pen, 3 millions d'émigrés rapatriés".

Ce jeune s’appelait Ibrahim Ali.

 

Source : http://www.laprovence.com/article/actualites/3277922/mort-dibrahim-ali-a...

 

http://www.dailymotion.com/video/x2hrc87_hommage-a-marseille-a-ibrahim-a...

Par sylvie.lore le 15/02/15
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 6 mois

Communiqué d'Amnisty International

Signez la pétition pour éviter cette exécution

http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Abolition-de-la-peine-de-mort/Action...

Dans 5 jours un jeune iranien risque d’être exécuté. Saman Naseem a été condamné à mort alors qu’il était mineur.
Il risque d'être exécuté dans quelques jours. Sa famille a reçu des informations fiables selon lesquelles celui-ci serait exécuté le 19 février au petit matin. D'après nos informations, les autorités ont empêché l'avocat de Saman de continuer à s'occuper de l'affaire et n'ont pas autorisé ce jeune homme à engager un autre avocat. Saman, maintenant âgé de 22 ans, est issu de la minorité kurde d’Iran. Il a été condamné à mort en avril 2013 par un tribunal pénal de Mahabad, dans la province de l’Azerbaïdjan occidental, pour « inimitié à l’égard de Dieu » et « corruption sur Terre » en raison de son appartenance à un groupe d’opposition armé kurde. Sa sentence a été confirmée par la Cour suprême en décembre 2013.  
Par sylvie.lore le 02/02/15
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 8 mois

Communique d'AMNISTIE INTERNATIONALE:

La semaine dernière, les Etats-Unis ont procédé à l’exécution honteuse de deux personnes atteintes de troubles mentaux en Géorgie et au Texas. 

 

WARREN HILL

Warren Hill a été exécuté par les autorités de l'État de Géorgie le 27 janvier. Celles-ci lui ont ôté la vie alors que tous les experts qui l'avaient examiné, y compris ceux engagés par l'accusation, s'accordaient à dire qu'il était atteint d'une déficience intellectuelle. 

En 2002, un juge de l’État de Géorgie a conclu que Warren Hill – qui a été condamné à mort en 1991 pour le meurtre de son codétenu Joseph Handspike, commis en 1990 – présentait « un fonctionnement intellectuel global bien inférieur à la moyenne » mais qu’il n’avait pas démontré, au-delà de tout doute raisonnable, qu’il souffrait de problèmes d’adaptation.

Le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de Géorgie s'est réuni le 26 janvier pour examiner le cas de Warren Hill, mais a voté contre l'octroi d'une grâce. La déclaration publiée par cette instance pour annoncer sa décision n'évoque à aucun moment la question de la déficience intellectuelle. 

La Cour suprême des États-Unis a refusé d’intervenir. Deux de ses neuf juges auraient accordé un sursis dans cette affaire. Warren Hill a été exécuté par injection létale.

ROBERT LADD

Robert Ladd a été condamné en 1997 à la peine capitale pour un meurtre commis en 1996. Le recours formé au motif qu'il serait atteint d'une déficience intellectuelle rendant son exécution contraire à la Constitution a été rejeté par les tribunaux.

Le juge a estimé que des « preuves suffisantes » montraient que Robert Ladd présentait un « fonctionnement intellectuel nettement inférieur à la moyenne » qui s'était manifesté avant l'âge de 18 ans. Cependant, il a statué qu'il n'avait pas été prouvé que ses limitations du comportement étaient « conséquentes ». Et malgré l’avis de deux experts affirmant que Robert Ladd présentait une personnalité antisociale, le juge a maintenu la condamnation à mort.

Robert Ladd, 57 ans, a été exécuté le 29 janvier.
Son exécution est la sixième de l’année aux États-Unis, deux ont eu lieu au Texas. C’était la 1400ème exécution depuis que les homicides judiciaires ont repris dans cet État en 1977, à la faveur de la révision des lois relatives à la peine capitale. Le Texas représente près de 40 % des exécutions aux États-Unis.