Aug
05
LE DEMENAGEMENT D'UN DES PARENTS : Mode d'emploi ...

Je pense réellement qu'il faut un mode d'emploi car j'ai vu trop de situations dramatiques ces deux derniers mois ; certes j'ai remporté la mise puisque j'étais celui qui rappelait les règles légales et du coup qui demandait sanction du parent ne les respectant pas et concomitamment qui obtenait le transfert de la garde (ou résidence principale) ... mais j'ai senti beaucoup de détresse chez ces mères mal conseillées ...

Alors, la situation de déménagement est visée par le Code civil : cf. l'article 373-2 de notre Code civil :

Je vous le cite :

« La séparation des parents est sans incidence sur les règles de dévolution de l'exercice de l'autorité parentale.Chacun des père et mère doit maintenir des relations personnelles avec l'enfant et respecter les liens de celui-ci avec l'autre parent.Tout changement de résidence de l'un des parents, dès lors qu'il modifie les modalités d'exercice de l'autorité parentale, doit faire l'objet d'une information préalable et en temps utile de l'autre parent. En cas de désaccord, le parent le plus diligent saisit le juge aux affaires familiales qui statue selon ce qu'exige l'intérêt de l'enfant. Le juge répartit les frais de déplacement et ajuste en conséquence le montant de la contribution à l'entretien et à l'éducation de l'enfant ».

On le voit bien la question du déménagement et des frais se pose, ou peut être posée (par le parent le plus diligent nous dit le code) et doit être tranchée par le juge.

Je suis contrainte d'avertir tous les parents concernant des déménagements : ces derniers doivent être connus de l'autre parent, en temps utile, de façon à en discuter ...

Trop de mes clients viennent me consulter 30 jours avant leur départ... ou la veille pour le lendemain ... m'expliquant n'avoir aucune preuve de ce qu'ils ont bien averti l'autre poarent de leur décision ...ce n'est pas sérieux et cela est amoral pour le modèle à donner à ses enfants, pour l'autre parent.

Question qui se pose alors avec acuité : quelles sont les conséquences du déménagement de l'un des parents séparés par rapport à l'exercice du droit parental ?

TOUT SERA REMIS EN CAUSE : sachez le ; il s'agit d'un élément nouveau pouvant autoriser ... même le plus rutal des changements ... le changement du parent gardien ...

La loi du 4 mars 2002 sur l'exercice de l'autorité parentale impose aux parents séparés :

- de s'informer mutuellement et "en temps utile" d'un changement de résidence avant le déménagement,

- dès lors que le changement de résidence influe sur les modalités d'exercice de l'autorité parentale.

En cas de désaccord, le parent le plus diligent peut saisir le juge au affaires familiales :

qui apprécie les circonstances du déménagement,qui statue toujours selon l'intérêt de l'enfant . La loi du 4 mars 2002 ne prévoit pas de sanction civile en l'absence d'information. Mais le nouveau code pénal réprime des atteintes à l'exercice de l'autorité parentale : le fait pour le parent dont les enfants résident chez lui, de déménager sans notifier à l'autre parent son changement de domicile dans le délai d'un mois à compter de ce changement est un délit pouvant être puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 EUR d'amende.

Ne voyez vous donc pas là de quoi plaider sans problème un dossier ... comme les trois derniers que je viens de plaider et où j'ai obtenu au visa des textes sus cités le transfert de résidence d'enfants chez ... leur père ...

Officiellement : on sait maintenant ce que chaque avocat doit dire au sein de son cabinet en consultation : stop aux confrères qui encouragent les parents à partir, pûis à saisir dans le lieu de leur nouvelle résidence le JAF : cela c'est un coup de jarnac ... une fraude et FRAUS OMNIA CORUMPIT ...

A ce stade, on l'imagine bien : le juge aux affaires familiales (JAF ) peut revoir en conséquence les charges financières des parents :répartir les frais de déplacement,ajuster le montant de la contribution à l'entretien et à l'éducation de l'enfant.

Vous voilà munis des lois, de repères ... afin de pouvoir réagir au mieux ...

Commentaires

Nom: 
isabelle
Site: 
http://

je suis venue vous voir il y a deux semaines pour une mutation - cela fait deux semaines - dois je attendre pour saisir la juridiction en métropole ? j'ai bien envoyé par RAR m nouvelle adresse - le père fait le mort ...

merci de me répondre

Nom: 
celine
Site: 
http://

Madame,

Séparée, je souhaite me rapprocher de ma famille vivant à 180 km du père de mon fils. Quels sont mes droits et mes devoirs?

je pense avoir besoin d'un avocat.

Merci de vos conseils.

Cordialement.

Nom: 
valérie
Site: 
http://

Bonjour Maitre,

Je suis séparée depuis 1 an 1/2 et, pour le bien de mon fils de bientot 5 ans, ai accepté une garde partagée avec son père. Nous arrivons à nous entendre pour ce qui concerne notre enfant. Mon ex conjoint a déjà déménager sans m'aviser, j'ai appris la nouvelle par mon petit garçon et lorsque j'en ai fais le reproche à son père, celui ci m'a indiqué ne pas être obligé de m'informer étant donné qu'il restait dans un périmètre raisonnable et qu'aucun changement niveau nourrice et maternelle n'avait été généré.

Maintenant qu'il vit avec sa nouvelle amie, il souhaite acquérir un bien immobilier (il est actuellement en location). Je profite de ceci pour lui faire part de ma situation personnelle, à savoir que j'ai également quelqu'un dans ma vie depuis plus d'un an, avec qui je vis moi aussi en résidence alternée, une semaine sur 2. Je souhaite emmenager avec cette homme, seul hic est qu'il réside à 40 kms de mon domicile et lieu de travail actuel et ne peut envisager de se rapprocher, car lui aussi est en garde partagé mais aucune discussion n'est possible avec son ex conjointe, qui exige que son enfant reste à l'école près de son lieu de résidence actuelle.

Mon entente avec le père de mon fils me donne la chance de pouvoir discuter. Seulement, il accepte l'idée de se trouver un domicile entre son lieu de travail et mon futur lieu de résidence mais son choix géographique m'oblige d'une, à renoncer à ma volonté de mettre mon enfant en école privée (point sur lequel nous étions d'accord au moment de la rupture et que nous avons fais consigné sur le jugement du JAF) et de deux, l'école supposée de mon fils se trouvera à 40 km de mon domicile. Obligation de lever mon petit garçon de très bonne heure, de lui faire subir des temps de route entre 1h30 & 2h par jour, ce que je trouve innaceptable.

Mon ex conjoint m'indique que si je refuse sa proposition, il fera en sorte d'obtenir la garde exclusive de notre fils, étant donné que je suis celle qui s'éloignera le plus de notre lieu géographique de résidence actuelle. Je ne peux imaginer les répercussions pour un enfant de 5 ans, s'il ne voyait sa mère qu'un week end toutes les 2 semaines.

J'essai d'être raisonnable et si je dois renoncer à mon projet pour le bien de mon fils, je le ferai. Mais est il possible qu'on ne puisse refaire sa vie et avoir une telle épée de Damoclès au dessus de la tête, sous pretexte qu'un des deux parents propose une solution tout à fait déraisonnable pour l'enfant ? Pour lui, la situation serait idéale, le village où il souhaite vivre est également celui où sa mère vit, elle irait chercher notre fils à la sortie de l'école et ensuite la nouvelle amie de mon ex conjoint le récupèrerait. Quel est l'interêt de me menacer pour obtenir une garde exclusive si ce n'est pas lui qui gère son enfant au quotidien ?

Si je prouve ma bonne foi et les démarches entreprises avec lui pour trouver une solution acceptable, que finalement je doive demander audience au JAF pour trancher si nous ne trouvons pas d'accord amiable, est ce que je risque vraiment de perdre la garde partagée de mon petit garçon ?

Merci d'avance pour vos conseils

Nom: 
chauveau
Site: 
http://

Attention , ma fille, alors qu'elle était au chômage , a accepté un emploi, tout près de la famille paternelle et maternelle de sa petite fille de cinq ans , qui était scolarisée depuis 4 mois . Elle avait obtenu depuis 3 ans la garde , puisque le père a de tels horaires qu'il est reconnu indisponible . Malgré tout , puisqu'il a demandé encore la garde , la juge lui a donné disant que dans l'intérêt de l'enfant , puisque ma fille avait fait passer la distance de 100à 400 ( en réalité 300 ) ELLE ORDONNAIT LE TRANFERT IMMEDIATEMENT .

Nom: 
christiane
Site: 
http://

Bonjour Maitre,

je suis une mamam solo et je suis démenagé pour le bien de ma fille de Paris à Grenoble. Mon Ex était prévu comme il faut et on est parti en accord. La fixation de la pension alimentaire est prévu pour mi-octobre et c'est plus qu'important, mais c'est à Paris. J'aimerais bien savoir si je dois informer le JAF de Paris de mon démenagement et si mon dossier dans ce cas est transféré à Grenoble? mon ex concubin a bien reconnu la petite, mais depuis la separation il s'occupe pratiquement pas de sa fille et à chaque fois qu'elle est malade ou quoi ce soit, monsieur est malade ou d'autre chose.

Il m'averti déjà plusieurs de fois, qu'il n'est pas prêt à payer une pension alimentaire suite à ses crédits de consommation (de sorte qu'il ne reste plus d'assez d'argent pour sa fille après le remboursement) et il opte à quitter la France l'année prochaine pour vivre en Chine.

donc j ai peur que ca prend bcp de temps et comme j'ai une seule salaire et ma fille a 3 ans, j'ai besoin de ce argent!

pourriez-vous me donner des conseils svp?

merci beaucoup d'avance!

cordialement

christiane

Nom: 
maxym
Site: 
http://

bonjour je viens demander conseil car je suis perdu. Je suis un papa séparé de la maman de mon fils depuis 2ans, la maman a pour projet de s'installer à plus de 500km de moi et d'enlever mon fils de tous ses repères( école, moi, famille, nourrice etc). Il y a un an nous avons eu le droit d avoir la garde alternée car comme étant CRS et étant souvent en déplacement je pouvais avoir mon fils à chaque retour de déplacement et chaque fois où j étais en congés annuels. Sachant qu'elle part loin de tous ceci, je souhaite avoir la garde de mon fils afin de ne pas changer toute sa vie alors qu'il a que 3ans et demi et que cela pourrait occasionner des soucis dans sa vie car il commence déjà à dire à sa maîtresse qu'il ne veut partir avec sa maman et que sa maman est méchante car elle s'en va loin de son papa. J'ai peur pour lui et pour moi car elle veut me donner mon fils que pendant les vacances scolaire mais je n'aurais pas forcément c'est période de congés du à mon métier. J'ai la possibilité de changer et de ne plus partir en déplacement mais il me faut la garde de mon fils sinon l'état ne me laisse partir des CRS sans motif légitime. Puis je avoir des conseils je suis réellement perdu, j'aime mon fils plus que tout au monde et être un père a temps partiel n'est pas une solution pour mon fils. Merci de me répondre

Nom: 
pat
Site: 
http://

La première chose a faire est d'envoyer a son établissement scolaire un courrier recommandé avec accusé de réception indiquant que vous opposez a sa radiation de l'établissement, ce qui interdit de le faire scolariser ailleurs, ensuite prenez un bon avocat pour établir une stratégie dont le premier étage est une négociation avec votre ex, mais seulement apres avoir fait la démarche précédente....

Pour obtenir la garde a supposer que l'on ne puisse rien vous reprocher vis a vis de l'enfant il vous faudra certainement démontrer que vous avez la disponibilité pour vous occuper de l'enfant et non pas dire que vous allez être disponible au cas ou vous l'auriez.....

Nom: 
sassier
Site: 
http://avocats.fr/space/vanessa.about/content/

bonjour ,

Ma fille n étant pas marié et vivant avec son concubin et leur fils de 8 mois ; vient d etre trahis par un adultere de son conjoint .

N étant pas dans sa ville natale elle compte quitter son cdi pour revenir aupres de sa famille avec l accord du papa bien sure .

Ma fille a des problemes de santé qu elle doit resoudre en premier .

Ma question est : Si elle quitte son travail quels sont ses droits ?

aura t elle le droit avec un seul enfant a des aides ?

pourra t elle avoir des droit d aide de parents isolés

Merci de me répondre

une maman et mamy inquiete

Nom: 
maxym
Site: 
http://

bonjour dans un premier temps merci de m avoir répondu. Sinon j'ai donné mon refus à la directrice mais celle-ci m'a répondu que je n avais rien a dire car mon enfant avait que 3ans et que je ne pouvait mis opposé car mon enfant n'a pas d obligation de scolarité est ce vrai?? j'ai un avocat déjà depuis 2ans car elle essaie de me l enlever depuis 2ans que nous sommes séparés mais elle n arrive pas à avoir gain de cause car le jugement me donne la garde à chaque fois lors de repos et congés et donc comme elle n'arrive pas à ses fins elle part pour être sur que je ne l'ai plus, mais mon fils est en détresse car depuis qu'il sait qu'elle veut partir avec lui et qu'il ne me verra plus il ne veut plus aller chez sa maman. En ce qui concerne ma disponibilité je suis en train de faire les démarches afin d'être muter en commissariat et d'avoir une meilleure vie familiale pour mon fils mais cela me fait peur qu'elle est le droit de me l'enlever sans que je puisse faire quelque chose pour l'en empêcher. Si je suis muté je pourrais donner un planning annuel et aussi les personnes qui pourraient m'aider lors de mes vacations(tel que ma mère et ma marraine qui sont ses nourrisses depuis sa naissance.) au juge

Nom: 
maxym
Site: 
http://

merci de me repondre car je suis perdu et en détresse car j'ai la crainte de perdre mon fils

Nom: 
pat
Site: 
http://

Vous trouverez sans doute des éléments sur le site Jafland, tres précis sur les questions qui vous préoccupent

Nom: 
Muriel
Site: 
http://

Bonjour,

Je suis divorcée depuis 2004 et à l'époque le père de mes 2 enfants dont j'ai la garde, habitait à 10 kms de mon domicile.

Il lui était imposé de venir chercher les enfants et de les ramener chez moi.

A présent et depuis plusieurs mois, il a déménagé à 1h30 de mon domicile pour aller vivre avec sa compagne et m'impose de faire la moitié du trajet pour lui apporter les filles et la même chose pour que je les récupère.

Cela engendre notamment des frais d'autoroute et d'essence bien évidement.

Quel droit à t il ? quel droit ai-je et puis je faire modifier les élements noté sur les documents du divorce ?

Merci de votre réponse.

Nom: 
Philippe
Site: 
http://

Maître,

Je vous écris ce mot un peu comme une bouteille à la mer, comme un père qui a perdu foi en la justice.

Il y a quelques mois, en mars exactement, vous avez traité une affaire somme toute banale pour vous, mais tellement importante pour moi.

Vous défendiez alors mon ex conjointe partie s'installer à la Réunion avec notre petite fille d'à peine un an à l'époque et lui avez obtenue la garde de celle-ci en m'octroyant tout de même un droit de visite et d'hébergement ainsi qu'une obligation de webcam au moins une fois par semaine.

Vous avez assuré au juge que la maman ferait des efforts pour maintenir le lien père / enfant (celle-ci ayant refusé de me laisser voir ma fille seul pendant mon court séjour).

Nous nous sommes croisés dans les couloirs, juste après l'audience, j'étais en pleures face à toutes ces émotions, et vous avez alors demandé à mon ex de faire en sorte que je puisse passer du temps seul avec ma fille, que c'était important. Résultat : non seulement elle ne m'a pas laissé la garder seul, mais j'ai eu le droit à des menaces.

La décision de justice, je l'ai accepté, bien que les méthodes employées me restent, je vous l'avoue, en travers de la gorge (témoignages et déclarations plus que douteux). Ce que je n'accepte pas c'est ce qu'il se passe depuis quelques temps.

Je compte rendre visite à ma fille au mois de janvier pour fêter ses 2 ans. J'ai prévenu la maman plus de 3 mois à l'avance qu'elle ne soit pas surprise et qu'elle ne prévoit rien à cette date.

Depuis, je subis une suite de manipulations par email. Elle constitue des pièces pour m'empêcher un peu plus de voir ma fille. Elle souhaitait me faire dire que je prendrais ma fille sans instaurer de phase d'adaptation pour que nos retrouvailles se fassent en douceur, ce qui est faux puisque mon premier mail qui l'informait de ma venue parlait justement de ma volonté de faire cela en douceur. Elle me rabaisse, me ment sur leur lieu de résidence, ( à ce jour je pense que ma fille vit avec sa maman chez ses grands parents et n'a même pas de chambre à elle), se moque des lettres et dessins que j'envoie à ma fille et change régulièrement de comportement dans ses mails. Concernant les webcams, elle n'en a jamais fait une seule de sa propre personne, elle les fait faire par sa mère et me dit que ses parents ne sont pas à ma disposition quand j'ose demander de faire 2 webcams dans la semaine de temps à autres. J'ai du me plier à ses exigences en termes d'horaires car elle n'est jamais disponible. J'avais bien sûr proposé les week ends, là où tous deux devrions avoir plus de temps de libre, mais voici sa réponse: "je tiens à mes week-ends, je n'ai pas envie d'avoir d'obligation qui planifierais mes sorties et balades" . Je rajoute également que j'ai tres peu de photos de ma fille, et quand je demande des nouvelles, j'ai pour réponse "tu n'as pas a savoir tous les details de la vie de X". Dernier reproche en date, je ne suis pas venu voir ma fille depuis un an! Pour rappel, je vis en métropole et j'ai economisé toute l'année pour ce sejour. Le constat est bien triste et lourd pour une mère qui soutenait devant le JAF qu'elle ferait tous les efforts necessaires pour preserver le lien père/fille.

La goutte d'eau je l'ai reçue hier soir, en ouvrant ma boîte aux lettres. J'ai reçu une convocation du TGI car madame souhaite revenir sur les modalités de mon droit de visite et d'hébergement. Elle souhaite que les modalités d'une phase d'adaptation avec un père « inconnu » soient misent en place. Pour appuyer sa requête auprès du JAF et montrer qu'elle prends soin du lien père/fille, elle compte produire un joli mail qui me donne plein de nouvelles, avec une photo en piece jointe. Bien sûr, je ne reçois habituellement que très rarement ce genre de mails, mais il sera donc facile pour elle de faire croire le contraire. Ce qui est drôle c'est que la convocation à lieu après mon séjour, je ne vois donc pas comment seront abordées les choses. On me demande également d'être présent, ce qui n'est évidemment pas possible, ou d'être représenté, ce dont je n'ai plus les moyens. En même temps, je ne vois pas trop ce que j'ai à perdre étant donné que je n'ai presque rien. Mon seul souhait aujourd'hui est d'arriver à passer quelques jours seul avec mon enfant durant mon séjour, ce qui n'est pas fait. Elle me manque terriblement.

Je crois qu'elle n'a pas saisi le sens de vos propos le jour de l'audience.

Pourquoi vous contacter ? Peut être juste pour faire sortir tout ce mal qui me ronge avec l'espoir secret que vous pourriez m'apporter une solution miracle même si inconsciemment j'ai réalisé depuis maintenant quelques mois que la parité n'est toujours pas d'actualité, surtout quand on parle d'enfant et j'ai réalisé également que la justice n'est pas toujours juste malheureusement.

Merci dans tous les cas de m'avoir lu, mais bien déçu que vous l'ayez crue.

Bien cordialement

Nom: 
marie 66
Site: 
http://

MONSIEUR LE PROCUREUR ,

Enseignante titulaire ,je viens porter plainte et vous relater les faits suivants .Malgré une dizaine de plaintes pour violences avec itt ,menaces de mort attestées par témoins et implication dans affaires de stupéfiants tout est classé sans suite en 2000.2003 Je subis violences et tortures physiques morales de la part d'un repris de justice,d'un époux trés fortuné et franc maçon et d'un avocat de sos papa et franc maçon .LA JUSTICE ne donne pas suite et je suis convoquée dans une brigade où un opj suite aux courriers au procureur de l'époque me dit que je ne peux accuser un avocat franc maçon ,que la garde de mes enfants allait m' etre retirée,il brandissait mon courrier retourné du procureur avec dessus un triangle .J'AI COMPRIS QUE J'ETAIS IMPUISSANTE.

.Tous les papiers signés par mon époux mililonnaire sont signés avec les 3 points quand ils sont destinés à la justice.voir pieces ci jointes.L'Amitié fraternité entre M et son client font que le client richissime voir ci joint se targue d'aide juridictionnelle .EN 2006 ,je subis malgré des preuves accablantes un divorce pour faute à la cour d'appel de montpellier.Je peux prouver l'escroquerie judiciaire. Cela se passe ainsi ,mon dossier prouve noir la cour dit blanc.et je perds.

J'ai entendu des conversations entre M,Pt et P Ça parlait de drogue ,de cassettes des gosses .JE les ai faites ecouter aux gendarmes.MORTE DE PEUR J'AI LAISSÉ FAIRE PUISQUE LA JUSTICE ETAIT COMPLICE.J'ai meme montré des relevés bancaires avec d'enomes mouvements d'argent tres nombreux.J'ai toutes les preuves en lieux surs et 30 personnes ont les doubles et savent où le dossier se trouve si vous aussi vous etes complice.Mes enfants sont adultes maintenant et peuvent témoigner de certaines choses vues.

BON TOUT ÇA C'ETAIT IL Y A LONGTEMPS......BEN NON ÇA CONTINUE .En appel toujours demandé par ex mari,malgré rapport expert voir ci joint j'ai été condamné a payer 45 MILLE EUROS .Je demande la cassation l'avocat de PARIS me répond pas possible une fois les délais passés.Mon ex mari a des avocats aussi sur PARIS

consciente de la gravité de mes propos ,je suis en mesure de démontrer tout ce que je dis .des gendarmes et des gens de lois ,et des francs maçons non corrompus m'ont aidés .Tous ne sont pas pourris.

Nom: 
martin
Site: 
http://

bonjour

juste pour vous dire que papa n est pas forcement mechant papa ! nous avons des droits dont celui de voir nos enfants .il vous propose une solution peut etre pas la meilleur mais il propose . faite un effort et essayer d en trouver une aussi .c est vous qui partez le plus loin ne reprocher pas au papa d essayer de trouver une solution pour pouvoir voir son enfant .

Nom: 
Frédéric
Site: 
http://

Actuellement en couple depuis 10 ans, marié depuis presque 5 ans, parent depuis deux ans bientôt (en février) d'un petit garçon, je me trouve dans une situation délicate.

Ma femme a entamé une procédure de divorce en 2011 pour relatione extra conjugale (je l'ai trompé effectivement 2 fois et n'en suis pas particulièrement fier, ni même excusable même si ma femme et moi avont reconnu que la situation de notre couple de l'époque n'était pas des plus sereine). Nous sommes passés en concialition en mars 2012, qui est restée sans suite, volonté de ma femme. Depuis, j'ai fais le maximum pour reconstruire la confiance que ma femme avait perdu vis à vis de moi, elle a reconnu la générosité dont j'avais toujours fait preuve à son égard et que 90% des compromis sont de mon fait.

Cadre sup, j'ai entre temps perdu mon travail, mon poste ayant été supprimé dans le cadre d'un plan social. Mon employeur m'a proposé un autre poste, qui était une évolution mais très contraignante en matière de temps, de mobilité géographique et de risque quant à mon avenir professionnel. De plus, il aurait été necessaire d'engager également une nounou le samedi en plus de la semaine ce qui au final me "faisait travailler plus pour gagner moins" Ma femme étant cadre avec un salaire inférieur de plus de 50% au mien, nous savions que même en acceptant ce nouveau poste, à court terme se serait posée la question d'un déménagement et donc de l'avenir du travail de ma femme.

J'ai entre temps trouvé un emploi très interessant en Russie, pays que nous connaissons tous les deux pour y avoir vécu. Le processus de recrutement, en plus du processus de plan de départ volontaire chez mon employeur actuel à duré plus de 7 mois. Durant tout ce temps, j'ai discuté, avec ma femme, des avantages et inconvénients des deux options (rester en France ou partir à l'étranger). L'option 2 étant très avantageuse financièrement, (je touche une somme importante en partante de mon employeur actuel et retrouve une rémunération très confortable à l'étranger) nous avions convenu que l'option étranger était la meilleure solution,mais sans grand enthousiasme de ma femme. Je l'ai à maintes reprises et de très, très nombreuses fois, jusqu'à 1 heure avant un entretien décisif avec le PDG de ma nouvelle société demandé de me confirmer qu'elle partirait avec moi, me disnt toujours oui, mais j'ai des peurs, ce que je comprennais. A aucun moment, elle ne m'a dit non, je ne viendrais pas.

Aujourd'hui, à 3 semaines de partir à l'étranger, alors que mon nouvel employeur a calculé mon budget en fonction de ma femme et de mon fils, que les demandes de visas et cartes de séjours ont été faites par la DRH auprès des services migratoires russes, alors que les devis de mon déménagements sont faits, et que finalement, je n'ai plus d'autre choix puisque j'ai laissé mon job en France, ma femme me dit qu'elle ne vient plus, car je cite "elle ne serait pas me rendre tout ce que je suis capable de lui donner et ne me rendrait pas heureux, en plus de la peur que je comprends qu'elle éprouve à quitter son boulot)

Je signale entre temps qu'elle a vécu sans problème pendant plus d'un an dans notre appartement de l'ouest parisien sans se poser de question, acceptant des vacances de luxe à Dubaï, à Lisbonne, à Moscou, des cadeaux plus qu'honéreux et que le jour où par obligation nous avons vendu notre appartement, il semblerait que cela remette en question les motivations de notre vie à deux.

En 10 ans, nous avons passé 99% de nos vacances dans sa famille et des fêtes de fin d'année. Noël 2011, en pleine crise dans notre couple, elle m'a interdit de partir passer Noël chez ma soeur qui venait d'accoucher alors que mon fils ne connait pas depuis 2 ans son cousin (elle était bien sur invitée). En mai et oct de cette année, elle a à plusieurs reprises pris des vacances seuls avec mon fils chez ses parents en m'expliquant qu'elle ne souhaitait pas que je me joigne à eux, ce que j'ai accepté. Ce dernier Noël, j'ai expliqué que cette année et pour une fois en 10 ans, je souhaitais faire noël dans ma famille avec mon fils, notamment pour qu'il connaisse son cousin (alors qu'il a vu à maintes reprises ses cousins du côte de ma femme), refus catégorique, crise de larmes, chantage (je viens en Russie, on peut faire le dernier Noël dans ma famille, on alternera les Noël suivants, chantage affectif, etc...). Une fois de plus j'ai cédé et fait le "taxi" sur 1600 km en prennant ma bèle mère au passage et en financant le trajet. Et surpise, 24 après être rentrée, ma femme m'annonce qu'elle ne me suit pas en Russie.

J'ai toujours dit que si elle avait été clair depuis le début, je n'aurais jamais accepté ce poste, si ma famille ne me suivait pas. Aujourd'hui, si je pars, que ma femme ne me suit pas, quel recours? Le divorce bien sur, mais je souhaiterais pas mettre mon fils dans cette situation, ni le séparer de sa mère, ni de son père.

Je serais à 10 heures d'avion de la France avec un boulot prennant, et je suis malade à imaginer que je ne pourrais quasimenent plus voir mon fils. Ma femme essaie de me"vendre" les vacances, mais les déplacement sont chers, longs, et cela ne me convient pas. Comme aucune décision de justice n'a été rendu dans notre cas, si ma femme ne me suit pas sans être divorcée, quels riques?

Enfin, les conditions matériels (scolarité, logement, etc) que je pourrais offrir à mon fils à l'étranger sont "exceptionnelles" au regard de ce que ma femme pourra lui offrir en région parisienne avec un petit salaire.

Que faire? Idéalement pour moi ca serait bien sur de pouvoir continuer à être une vrai famille, mais j'ai l'impression de me faire manipuler par ma femme qui ne semble voir que ses propres intérêts et n'avoir plus aucun sentiment

Nom: 
seb
Site: 
http://

Bonjour, je suis également CRS et j'aimerais savoir comment tu a fait pour avoir la garde alternée. J'ai des probleme avec mon ex-epouse et je voudrait avoir la garde alternée de mes enfants de 5 et 8 ans comme toi en retour de DP et sur les congés et formation.

merci de ta réponse.

Nom: 
fali
Site: 
http://

bonjour,

j'aurais besoin d'aide

voila ma mere vit chez moi depuis plus de 6 mois, elle est sorti de l'hopital psy mais nous devions la garder qu'une courte période car elle devait ensuite aller en foyer. ma soeur l'a fait sortir de lhopital psy mais n'a pas assumer ensuite c'est moi qui doit gerer et lavoir a mon domicile alors que nos relations se passent mal.

est-il possible que je dépose ma mère au pas de la porte de ma soeur avec ses bagages pour qu'elle puisse assumer et la prendre chez elle car elle refuse et ma seule solution serait de faire ca ... a telle le droit de porter plainte contre moi ? Si oui qu'est ce que j'encours ? aidez moi svpp car je n'en peut plus de cette situation et ma mère ne peut pas avoir de ligement seule. merci

Nom: 
Vabout
Site: 
http://

Cher Monsieur,

J'ai foi dans les Hommes, j'ai foi en la justice. Je crois comprendre que vous étiez "contre" moi... je ne devrais donc pas vous écrire, mais comme aucun nom n'est cité, je me permets alors ( ne sachant si j'assiste pour cette deuxième demande la mère, ce que je ne crois pas car j'aurais refusé ce dossier !) de vous encourager : la vérité et l'amour triomphent souvent.

Me ABOUT

Nom: 
angel
Site: 
http://

Je me suis séparé de mon ex concubin nous n'étions pas mariés , depuis 1 an et demi la garde alterné marche très bien nous sommes passer devant le jaf en commun accord au départ je lui laissais tout les week end mais nous avons des accros donc j'en n'ai décidé autrement mais pas toutes les deux semaines car ça fesais trop pour le papa de devoir le voir toutes les deux semaines.

J'ai donc mis en place 1 week end il va le chercher a l'école le vendredi il me le ramène le samedi soir 18h30, le week end suivant il l'a tout le week end et ceci pendant un mois .le mois d'après il vient le samedi soir a 18h30 et le ramène le dimanche a 18h30 et le week end suivant tout le week -end . Mais tout cela seras chamboulé des lors que nous déciderons vraiment de partir mon nouveau conjoint mon fils et moi , nous sommes au début de nos recherches pour partir en Vendée sachant que nous sommes actuellement des Ardennes il y aurait 600 kms .

qu'elles solutions pourrions nous mettre en place d'un commun accord ?

je pensais a ce qu'il l'ai toutes les petites vacances et 1 mois pour les grandes mais les trajets cela doit etre divisés ou est ce que tout devrait etre a ma charge ?

Nom: 
aurelie
Site: 
http://

bonjour je souhaite partir définitivement a la Réunion ou j'ai de la famille.je suis séparer depuis 2 ans et nous avons la garde de nos deux enfants avec le père.

je souhaiterai savoir si cela pourrait poser problème pour la garde de mes enfants? ils habitent avec moi la semaine et le weekend sont avec leur père...

que dois-je faire pour partir avec eux et habiter la-bas? merci

Nom: 
sabine
Site: 
http://

Bonjour,

Je suis divorcée depuis bientôt 8 ans.

J'ai la garde des enfants. Une fille de 19 ans et un garçon de 12 ans.

Mon ex mari projete de partir vivre en Thaïlande.

Mes enfants refusent d'y aller; Ma fille, majeur, en a le droit, mais pour mon garçon?

Suis-je obligée de les envoyer en vacances chez leur père?

Es-ce que je peux l'obliger à venir les chercher en France, afin qu'ils ne soient pas seul dans l'avion?

Quel sont nos droits?

merci

Nom: 
patrick
Site: 
http://

bonjour,

je suis divorcé avec duex fils qui ont 3 et 5ans. le jugement rendu m'octroie le droit de garde un week end sur deux. A l'été 2011, mon ex femme est parti vivre dans les Antilles avec les garçons pour y retrouver ses parents. Depuis, je n'ai pu voir mes fils, quand même lorsque l'année dernière ils étaient en vacances en France (près de chez moi), ce que j'ai appris après coup, mon ex femme n'ayant pas jugé utile de m'avertir sous prétexte qu'elle ne voulait pas me parler. Autre fait, si moi je n'appelle pas pour avoir des nouvelles elle ne le fera pas. Même après avoir reçu les colis envoyé de ma part pour le Noël des garçons ou les anniversaires, ne serais ce pour qu'il me dise merci. Elle fait de même avec mes parents. dernièrement elle c'est même plaint auprès d'eux prétextant qu'on (mes parents et moi) ne s'intéresse pas au garçons.

Elle vit chez ses parents, a un emploi.

je verse toujours une pension de 300€

Que puis-je faire? Ai-je des recours?

Je me sens coincé et ai peur que si je fais quoi que ce soit, elle coupe complètement les ponts.

par avance merci.

Nom: 
quaix
Site: 
http://

bonjour, je vais déménager( date incertaines) sur une autre commune que celle actuelle (10 km de plus ) je souhaite par anticipation inscrire mon fils dans sa future école pour ne pas avoir à changer cet environnement en cours d'année lors de notre déménagement.De plus nous allons nous rapprocher de mes parenst qui s'occupent deja de mon fils lorsque je travaille.

Actuellement séparée du papa qui habite a+ de 60 km de chez nous , et nous avons un jugement qui m'a confié la garde classique de mon fils avec le droit de visite classique pour son papa (avec qui je n'ai aucun dialogue possible)comment puis je l'informer de mon intention et obtenir de lui un courrier qui m'autorise de chnager mon fils d'école?

merci de votre réponse

Nom: 
shaena
Site: 
http://

Bonjour,

Je suis divorcée et j'ai un enfant de 7 ans dont j'ai la garde. Son père a un droit de visite et d'hébergement classique (1 er, 3 ème et 5 éme week-end et la moitié des vacances) et une autorité parentale conjointe.

Je souhaiterais déménager de Marseille vers la Corse.

-Quelles démarches dois-je effectuer?

-Mon ex-conjoint peut t'il s'y opposer?

-Est-ce qu'il y a un risque que je perde la garde au profit de son père?

-Combien de temps peut durer un changement de mode de garde?

-Si je déménage, suis-je obligé de partager les frais de déplacements (sachant que ça fait plus de 4 ans qu'il ne paye pas la pension alimentaire inscrite sur le jugement, qu'il est techniquement obligé de régler)?

S'il vous plait je suis un peu perdue car personne n'a pu donner de réponses fiables à mes interrogations.

D'avance Merci

Nom: 
Joe
Site: 
johanna.romain@orange.fr

Bonjour je suis divorcée depuis 2002 et j'ai eu 3 filles avec mon ex conjoint 2 vivent avec moi et la derniere vit avec son pere . Il a déménagé en Belgique ou il a refait sa vie ,et ne verse pas de pension pour les deux grandes que j'ai en garde , je ne verse pas de pension non plus pour notre derniere fille qui vit avec lui . Chaque année il tient fortement ,et refuse de faire les parcours si je n'ai pas les moyens de payer les déplacements ,il estime que les frais de route sont à 50/50, je vis en Charente .. Est ce normal ? a t'on le droit de sortir du pays sans obligation de travail ( car il n'est pas question de mutation ) et exiger que l'autre parent verse la moitié du parcours ?? je ne comprends pas vraiment que je sois obligé de cautionner son choix de départ ...C'est une question de principe non ?

Nom: 
laffont
Site: 
http://

bonjour,

Je suis séparée du Papa de mon fils agé de 3ans depuis 2010. A l'époque nous étions passer devant le juge des affaires familial qui avais fixé la résidence principal chez moi et un droit de visite et d'hébergement à son Papa les fins de semaines paires du vendredi après-midi au dimanche ainsi que la moitié des vacances scolaire. j'avais déjà déménagé a notre séparation pour retourner dans mon département natal se qui fais une distance de 110 KM.

Je souhaiterai a nouveau déménager pour rejoindre mes parents cette fois ci a 500 KM.

quelles démarches dois je faire ?

peut on me retirer la garde de mon fils ?

merci de me répondre

Nom: 
vernaire
Site: 
http://

bonjour

mon fils vient de m'aviser que sa mère chez qui il habite déménage vers le 10 octobre cela fait 3 fois qu'elle déménage en 3 ans mon fils aura fait 3 écoles différentes en 3 années de scolarité elle habitait à 19km de chez moi puis à 30 km maintenant elle part à 40km sans compter la circulation. Quel recours je peux avoir sachant que c'est toujours moi qui assure les trajets pour aller le chercher et pour le ramener

Nom: 
edwige
Site: 
http://

voila plus d un an que je n ai aucune nouvelle de mes deux enfants car mon ex a quitter la guadeloupe pour la france en me disant qu elle partait en vacances j lui ai fait confiance et voila cela fait deja un an que je ne sais pas dans quelle region de france ils sont .j en souffre enormémént car malgré la separation nous etions tres proches nous n avions paas de jugement juste un accord verbal et je m en mords les doigts.

si vous pouvez me donner des pistes pour les retrouver parce qu ici on me dit que pour lancer une procedure il me faut son adresse

Nom: 
clement
Site: 
jeni.b85@live.fr

bonjour, j'ai suivi mon mari lors de sa mutation outre mer en juillet 2012, et aujourd'hui nous décidons de divorcer. nous avons un bébé de 11mois...

je n'ai plus aucun intérêt à rester ici, mais comment faire pour la garde de la petite? puis-je rentrer en métropole sans risque de perdre la garde de ma fille?...

Nom: 
Emeline Fellus
Site: 
http://

Bonjour,

J'ai moi-meme souhaite demenager a 180km du domicile du pere des enfants et failli perdre leur garde - malgre un dossier beton. J'avais bien lu toutes les recommandations de ce site et d'autres et avais fait tout ce que je pouvais: prevenir 1 an a l'avance, faire de la mediation etc, rien n'y a fait.

Un annee auparavnt j'avais informe le pere, qui ne les prend que le mercredi soir et la moitie des week-ends et des vacances, de ma volonte de demenager tout en compensant entierement le temps qu il perdrait avec les enfants avec deux ou trois semaines de vacances de plus, et un partage des trajets, mais il n'a rien voulu savoir. Nous avons fait 6 mois de mediation pour rien. Nous avons fini au tribunal et la, catastrophe: une Juge abjecte (envers nous deux), qui n'avais que 5mna nous accorder, et a qui a peine lu le dossier. Resultat: elle a choisi de transferer la garde au pere malgre tous les flous que cela accompagnait! Heureusement que finalement le pere et moi nous sommes arranges a l'amiable. Mais j'ai trouve le processus tellement navrant que j'ai ecrit une lettre ouverte aux ministres de la famille et de la justice, pour essayer de faire bouger les choses. La voici:

Ornex, le 24 octobre 2013

Mesdames les Ministres Dominique Bertinotti et Christiane Taubira,

Je note avec intérêt la création à venir de groupes de réflexion chargés de préparer un projet de loi sur la famille, dont l'objectif est de créer "de nouvelles sécurités juridiques, de nouveaux repères". Mes enfants et moi-même ayant été récemment victimes de l'imprécision juridique qui encadre les décisions relatives à la garde d'enfants suite à un divorce, je tenais à vous dire combien ces groupes de réflexion et la réforme de la législation qui en découlera, je l'espère, sont nécessaires.

Si je parle d'imprécision, c'est que les Juges sont censés décider de la garde d'enfants suite à un divorce en se basant sur plusieurs critères totalement subjectifs énonces par l'Article 373-2-11 du Code Civil : « les modalités d'exercice de l'autorité parentale doivent être fixées selon le critère de l'intérêt des enfants et selon la prise en considération de la pratique antérieurement suivie, des accords conclus, des sentiments exprimés par le mineur, de l'aptitude de chacun des parents (...) ». Chaque jugement rendu est donc fonction de ce qu'un Juge pense être « dans l'intérêt de l'enfant » - alors qu'il n'a qu'une formation de juriste mais aucune formation d'assistant social ni de psychologue.

Mon cas personnel illustre malheureusement parfaitement ce problème :

- En 2011, j'ai divorcé « à l'amiable » d'avec Monsieur, qui est étranger (précision importante pour la suite). La résidence de nos enfants alors âgés de 3 et 5 ans, a été fixée par consentement mutuel chez moi, dans une ville proche de la frontière Suisse, avec un droit de visite et d'hébergement pour Monsieur le mercredi soir et la moitié des week-ends et des vacances.

- Monsieur s'est établi en Suisse à 20mn de notre ville. Il s'y est remarié et y a eu un autre enfant. Il s'occupait bien mais partiellement de nos enfants, ne s'impliquant que très peu dans leur scolarité (ce dont atteste leur maitresse) alors que je me suis toujours énormément investie dans leurs activités scolaires et extra-scolaires (ayant choisi un emploi à 80% dans ce but).

- En mai 2012 j'ai informé Monsieur de ma volonté de déménager avec nos enfants à Dijon afin de nous rapprocher de ma famille ainsi que de mon nouveau compagnon. J'ai proposé de partager les trajets et de compenser les mercredis soirs perdus par d'avantage de vacances. Monsieur a refusé. La médiation a échoué. Nous avons finalement déposé deux requêtes auprès du Tribunal : la mienne demandait l'autorisation de déménager à Dijon avec les enfants AVANT de le faire (car je ne voulais pas risquer de perdre la résidence principale) ; celle de Monsieur demandait à ce que la résidence principale lui soit transférée si je partais à Dijon.

- Contre toute attente et même contrairement à nos requêtes, la décision prise en septembre dernier stipule que la résidence des enfants est transférée à Monsieur dans notre ville en France (alors qu'il n'a pas de permis de séjour en France et ne dispose pas de logement dans cette ville) au motif que le rapprochement avec ma famille « n'est pas une raison suffisante pour ne pas maintenir les enfants dans leur environnement habituel et notamment scolaire avec l'atout du bilinguisme et les perspectives d'études offertes par cette région ».

Dans cet exemple, la Juge a décidé qu'il valait mieux maintenir les enfants dans la région et changer tout le reste (parent gardien bien moins disponible, logement d'ailleurs inconnu le jour du jugement, addition d'un demi-frère, etc.) plutôt que de changer de région et de garder le reste (notamment parce que selon elle, la région proche de Genève est mieux pour nos enfants que la ville de Dijon). Mon avocate me dira ensuite que malheureusement je ne suis pas la seule à faire les frais d'une telle (in)justice : une autre femme vient d'essuyer le même dessein, parce qu'elle était sans emploi et qu'elle avait voulu déménager là où elle avait trouvé un nouvel emploi.

A la limite, une telle position peut se défendre. Mais dans ce cas, il est urgent de promulguer un article plus clair et objectif afin que chacun sache a quoi s'en tenir - en stipulant par exemple que tout parent qui déménagera perdra la garde de ses enfants, puisqu'il semble que la jurisprudence aille dans ce sens (avec les complications socio-économiques que cela va engendrer).

Enfin, je sais que les temps sont durs, mais il est vraiment nécessaire de donner plus de temps aux Juges pour statuer sur la vie d'enfants et de leurs parents. La Juge qui s'est occupée de nous a donné cinq minutes à chacun de nos avocats, et ni mon ex-mari ni moi n'avons pu intervenir. Elle déclare elle-même dans un article paru au Progrès en février 2011 : « Je gère un contentieux de masse, avec des piles de dossiers qui s'entassent. C'est une pression permanente. On nous demande du chiffre sans se soucier de la qualité. Pour un divorce les couples défilent, et nous n'avons pas le temps rationnellement de faire correctement notre travail. »

Dans notre cas, la décision rendue n'allait clairement pas dans l'intérêt de nos enfants. Par chance, mon ex-mari et moi, soucieux plus que tout de leur intérêt, nous sommes finalement arrangés à l'amiable pour me permettre d'annuler mon déménagement et de garder les enfants dans notre ville d'origine (contrairement à la décision du Tribunal). Sans cela, j'aurais tout bonnement perdu la résidence de mes enfants, pour avoir osé envisager de déménager afin de reconstruire ma vie - comme l'avait fait auparavant mon ex-mari!

J'espère vivement que cette lettre, et les efforts à venir que vous entreprendrez, permettrons de clarifier les choses. Non pas pour mon cas personnel, auquel je me suis résignée, mais pour celui de millions d'hommes et de femmes qui sont ou seront confrontés à ce problème, dans notre société ou près d'un mariage sur deux finit malheureusement en divorce.

Je vous remercie par avance pour votre écoute et votre action et vous prie d'agréer, Mesdames les Ministres Dominique Bertinotti et Christiane Taubira, l'expression de mes salutations distinguées.

Emeline Fellus

E-mail : emelinefellus AT gmail.com

Nom: 
Kristine
Site: 
http://

Bonjour,

Je suis séparée et j'ai 2 enfants.

j'ai un enfant de 2 ans mais son père à disparus de la circulation depuis c'est 5 mois, il la reconnu. Aucune procédure n'a était engager contre lui.

j'ai un autre enfant de 5 ans dont j'ai la garde.

Son père a un droit de visite et d'hébergement classique (1 er, 3 ème et 5 éme week-end et la moitié des vacances) , le versement d'une pension alimentaire de 150 € et une autorité parentale conjointe.

Je souhaiterais déménager de Lyon vers Ile de la Réunion.

Les relations sont très difficile avec mon ex, et de plus ne respecte pas le jugement.

Mon avocate ma indiquer de juste lui faire parvenir une lettre avec ma nouvelle adresse.

S'il vous plait je suis un peu perdue.

Comment puis-je partir sans souci avec mes deux enfants ?

Merci d'avance !!

Nom: 
Emeline Fellus
Site: 
http://

Bonjour,

Lisez mon histoire expliquee juste avant votre post, et vous comprendrez que vous risquez tres gros si vous demenagez a la Reunion avec vos enfants: si votre ex se manifeste aupres du juge, vous avez enormement de chances de perdre vos enfants. Votre avocat(e) se trompe en vous recommendant de simplement demenager et envoyer une lettre. Il/elle ne mesure pas les risques. Imprimez mon post ci-dessus et faites-lui lire, il/elle changera peut-etre d'avis. De plsu em plus de femmes perdent la garde de leurs enfants en essayent de changer de region. je vous deconseille fortement de faire pareil. J;ai faille perdre mes gosses et je sais que c'est plus horrible que tout. Enfin a vous de voir si vous voulez prendre ce risque.

Emeline

Nom: 
Gabrielle
Site: 
http://

Mon mari est moi même souhaitons déménager l'année prochaine 700 km de là ou nous sommes, mon mari ne voit pas son enfant depuis 1 ans déjà alors qu'il a un droit de garde classique mais la maman de son enfant a préférer le donner au parent de mon mari avec qui nous sommes en froid total mon mari n'a jamais voulu bouger pour régler cette situation donc cela fait un an qu'il ne le voit pas ma question et si nous déménageons sommes nous dans l'obligation de donner notre nouvelle adresse étant donner que nous ne voyons pas l'enfant.

Merci

Nom: 
tony
Site: 
http://

bonsoir voila je suis le papa d une petite fille de 4 ans est demi que j avais en garde alterné sa mere a l époque avait 2 travail de nuits ce qui fesait que j avais ma fille tres souvent ce qui me posait aucun probleme. mes en juin elle a décider de tout quitté pour vivre a 500 kms de moi avec ma fille sans me laisser le choix j ai donc de nouveau saisie le JAF. A ce jours elle est toujours sans emploi et elle a fait un papier en mon nom pour la desincrire de l ecole ou elle etait l annee precedente. aujourd hui je suis separeé de ma fille choses tres dur pour ma fille est pour moi mais j essai de rester le plus droit possible malgré toute les erreurs de sa maman mais aujour d hui la justice met trop de temps et je sais plus quoi faire car ces de plus en plus dur . si vous pouvez me donner des conseil merci d avance

Nom: 
une femme qui répond
Site: 
http://

Un papa n'est pas une banque, combien de femme ne paye rien pour leurs enfant et les laisse aux hommes le temps de se trouver un mari et quelues années après réapparaissent et mentent un maximum et obtiennent la garde....Vous avez un enfant, vous avez votre liberté, vous avez déménagé, laissez à ce père la possibilité de travailler m^me en partant à l'étranger. Vous voulez le beurre et l'argent du beurre

Nom: 
référé
Site: 
http://

Prenez un avocat, faites un référé et demandez une date en urgence, c'est celui qui part qui perd l'enfant et surtout faites valoir ce droit

Nom: 
droit des enfants
Site: 
http://

Il vous a fait une proposition convenable et dans l'intérêt des enfants

Il s'agit que des nafants continuent à voir leur père, ils ont des droits aussi

Pouquoi vouloir condammer un parent à être l'esclave d el'autre et l'emp^ccher de vivre où il choisit.Si c'était vous qui déménagiez qu'auriez vous fait?

Quand on a des enfants on a des frais pour assurer leur bien être et leur éducation, à vous de voir financièrement si cela vous coûte si cher et d'en parler avec lui

Nom: 
père bafoué
Site: 
http://

c'est tout ce que vous trouvez à répondre au résultat de votre travail, pourquoi ne pas proposer de réparer cette injustice....Je pense qu'en plus il est obligé de payer une pension car pour cela il a un enfant...

Nom: 
DD
Site: 
http://

Et son père, vous en faites quoi? c'est une quantité négligeable, vous vous en souviendrez juste pour la pension?

Nom: 
Jimmy
Site: 
http://

Bonjour à tout le monde, ma femme et moi passons par des hauts et des bas comme tous les couples .. nous avons une fille de 3 ans (la pupille de mes yeux), ma femme est partie au DOM l'année derniére pour des vaccances auprès de sa famille et à mis 7 mois pour rentrer, elle m'a fait galéré, j'arrettais pas de la supplier de renter, mais elle me sort des exuses d'auccun sens de responsabilité (comme quoi que ma fille prend du plaisir a voir ses petits cousins et elle en profite) Bref, sa mére est décédée récement, et elle reparti pour 2 semaines avec la petite, elle m'appelle 2 jours avant son retour prévue pour me dire qu'elle a prolongé son billet pour 2 mois, j'étais tellement compréhensif que j'étais pas rétissent, mais qu'elle m'envoie ma fille, elle n'a rien a voir dans tout ça surtout que l'insription des école est pour bientôt et je ne plus me séparer d'elle des mois , mais je suis sure a 100 % que après 2 mois elle va prolonger encore comme elle l'a fait l'année derniére, je serais pas capable de supporter encore l'absence de ma fille, je suis tres prohe de ma fille, j'arrette pas craquer tout seul, je compte l'attaquer pour enlévement + demande de divorce avec garde exclusive. sachant que je suis en CDI, notre résidene principale est a paris, nous nous sommes mariés depuis 5 ans à paris aussi, je ne suis jamais parti en guadeloupe, je prend tout en charge au foyer, elle n'a aucun revenue, a part l'appart qu'elle hérité de sa mére qu'elle occupe ave son frère en ce moment chaumeur lui aussi , aurais je une chance de remporter e combat que je méne surtout pour ma fille, A part ce que je comptais faire existe-il un moyen de pression légal ? je ne veux pas non plus séparer ma femme de sa fille, mais je ne peux pas accepter çà !! svp aidez moi, je ne le fais pas pour lui faire du mal mais pour ma fille. Meri beauoup pour votre réponse.

Nom: 
marjorie
Site: 
http://

bonjour,

je me permets de vous écrire car je suis dans une situation délicate.

j'ai eu un enfant d'une première union qui va sur 7 ans aujourd'hui, le papa l'a un mercredi sur deux et un week end sur deux ainsi que la moitié des vacances scolaires.

mon deuxième enfant de 4 ans bientot à des soucis de santé et le climat ou nous résidons a des conséquences sur sa santé on nous conseille donc de résider dans un climat plus favorable à ses problèmes respiratoires, vallée, montage, pleine campagne avec moins d'humidité

pour le moment il ne s'agit que d'une possibilité ce qui nous freine c'est pour notre plus grand nous avons peur de perdre sa garde si nous déménageons et en même temps nous voyons le petit avoir un état de santé dégradant ou nous résidons.

Quelles sont les possibilités pour une bonne entente ? que devons nous faire ?

Cordialement.

Nom: 
BB
Site: 
http://

Bonjour ! J'ai trois enfants avec mon compagnon précèdent , il a le droit de visite classique 1 w.e sur 2 et la moities des vacances ! mon compagnon et moi avons décider d'aller vivre dans le sud ( Gers ) Comment dois je procéder et qu'est ce que le papa peux faire contre sa ? Qu'est ce que le juge pourrais décider ?

merci de votre réponse ! bien a vous

Nom: 
MAIA
Site: 
http://

Bonjour,

Mon mari et moi avons deux enfants.

Mon mari a eu deux autres enfants d'une première union dont nous nous occupons en résidence alternée depuis maintenant 8 années ( une semaine sur deux). La résidence alternée se passe très très bien et les enfants sont heureux comme cela. Ils ont 13 et 10 ans et nous avons un équilibre familial superbe. Ils s'entendent d'ailleurs très très bien avec leurs deux petits frère de 6 ans et 18 mois ( Je dis frère et non demi frères car je cosidère les deux grands comme mes enfants, bien qu'ils soient comblés d'un double amour puisqu'ils ont évidemment une maman , que je respecte d'ailleurs.

La situation se complique : il y a deux semaine, la maman des enfants nous a fait part du fait qu'elle avait recotré quelqu'un qui travaille à 150 km de chez elle et elle souhaite donc déménager avec les enfants.

Pour notre famille, il s'agit d'un vrai drame car nous ne nous voyons pas du tout lui ceder la garde totale des enfants ( elle déménagerait dans 6 mois pour suivre son nouveau conjoint). Nous préférerions mille fois garder les enfants à temps complet. ( meme si, je pense que ne voir leur mere qu'une fois tous les 15 jours ne serait pas facile pour eux). Que devons nous faire ? Doit on saisir le JAF ? Comment constituer un dossier s'il le faut ? Pouvons nous perdre la garde des enfants ? Merci de votre réponse, je suis leurs belle mère depuis 8 ans, et je les aime énormement, leur papa est un très bon pere, investi et fiable. Nous avons deux emplois solides, leur maman est au RSA et je la soupsonne un peu de vouloir les enfants plus pour beneficier d'une pension alimentaire que pour le reste, malheureusement. Peut etre a t'elle dans l'idée de séparer les deux enfants, ? Qu'en penserait un juge ?

Nom: 
Argent En Peu
Site: 
http://ukbim.co/tradingapprendre34101

Un vrais plaisir passez a lire ce billet, je vous en remercie chaudement !!!

Nom: 
sommet

Bonjour maitre

J'ai le projet avec l accord des mes enfants de demenage de lyon dans le sud(mon lieu de naissance)

le 7 novembre 2014 j ai obtenue l autorite parentale exclusive sur mes 4 enfants et un droit reserve de MR.

Ai je le droit de quitte la region?

Je pense quant meme lui envoye une lettre recommande avec accuse de reception pour l avertir sans donne d adresse(harcelemnt morale et utilisation de mes enfants pour me faire du mal)

bien a vous

Nom: 
gauvin.demenagement@gmail.com
Site: 
http://www.demenagementgauvin.com

Sacrifier pour les enfants est une chose noble, et pour le déménagement , il doit être facile si vous respectez les procédues, bon courage.

 

bonjour,

Je viens de voir votre annonce, je sais qu'elle date de longtemps et je voudrais savoir comment se passe la récupération de l'enfant?

Mon ex a déménagé a 1h10 et elle me dit que c.est a moi de venir la récupérer ?

Merci par avance

Nom: 
cythia
Site: 
http://masterrussian.com/aa031001c.shtml

Aidez-moi, s'il vous plaît! Merci Dieu Tout-Puissant UTILISATION DU PROPHÈTE greate d'apporter un sourire RETOURNER À MON lifting ..

Mon nom est Mme Cynthia, je suis en provenance du Mexique, si clairement quand je ai essayé et vrai. Je ne crois pas que ma vie va changer

mieux. Je veux vraiment utiliser ce moyen d'apprécier l'excellent travail que Dieu a utilisé Moïse de faire dans mon

vie. Mon mari et moi où la vie heureuse avec nos enfants au diable devrait prendre une femme entre .. Je

Mari a soudainement changé. Il a commencé dans la soirée et parfois même revenir pendant cinq jours.

Je vais essayer de comprendre ce qui était erroné, mais elle a toujours dit non. Cela a continué jusqu'à mon départ et notre fils

une autre femme .. Je a tout essayé pour le faire revenir, je me suis rendu chez de nombreuses spirituelle, mais ne pouvait pas me aider. Unique

jour que je pensais à travers l'Internet pour trouver du travail, je vis un autre témoignage sur la façon dont un prophète pour les aider

avec leurs problèmes. L'un d'eux a dit qu'il a aidé à guérir la maladie, d'autres disent qu'il a aidé à concevoir après 11

années d'existence, ils ont des enfants, et d'autres qui dit-il aidé à sauver leur mariage et obtenir un bon emploi, il tombe

Email prophète, donc je décidai d'essayer de communiquer avec e-mail: mosesdsolution1000@hotmail.com
Je contacté cet homme de Dieu, et je lui ai dit que mon problème et je pouvais me aider mon mari à présenter des excuses pour

Moi et notre fils, je dois un bon travail et maintenant je vous laisse heureux, encore plus qu'avant. Ne pas recueillir

l'argent de moi, mais je dois planter la graine (la victime) pour soutenir le travail du Seigneur. Ohh grâce Dieu a envoyé un grand prophète

Comme Moïse était d'aider les personnes ayant des problèmes de ce monde à travers le grand prophète. Je continue à parler

Il fonctionne le mieux pour le monde. Vous pouvez également le contacter par e-mail aujourd'hui: mosesdsolution1000@hotmail.com
Il a dit que, bien que je peux communiquer avec l'un des problèmes suivants:

(1) Vous voulez que votre dos ex.
(2) ont toujours des cauchemars.
(3) Pour être promu dans son bureau
(4) ne veulent pas avoir d'enfants.
(5) Vous voulez être riche.
(Satan) veut continuer sa / son conjoint sont les vôtres pour toujours.
(7) exige un soutien financier.
8) Pensez-vous que votre mariage
9) Je espère que vous serez intéressé par les gens
10) procréer
11) Gardez votre femme / mari
12) guérir la maladie.
Contactez ce grand homme d'aujourd'hui et vous serez heureux vous avez fait .. E-mail: mosesdsolution1000@hotmail.com

Nom: 
bruneau

 

 

bonjour

je suis separer du pere de mon fils depuis 5 ans et le JAF ma donner la garde de mon fils 

j'ai refait ma vie depuis marier enceinte de 3 mois et je suis parti vivre au antilles avec mon mari j'en ai dfait part au pere de mon fils il y a plus de 10 mois part plusieur lettre recommander ,email , et lettre simple ainsi que texto pour essayer de trouver une solution pour quil voit toujours sont fils sans reponse de sa part mainttenant je viens de partir et mainteant il veut porte plainte contre mois pour non presence de lenfant 

peut on menlever mon enfant ???

je risque quoi ??

merci pour votre reponse 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA