Jul
23
"chier" au milieu de ses co-détenus est contraire à la dignité humaine!

Le juge administratif qualifie de contraire à la dignité humaine les conditions de détention dans une maison d'arrêt française....

Une décision qui fait du bien. Le Tribunal administratif de Rouen vient de rendre un jugement extrêmement important puisqu'à ma connaissance il s'agit du premier jugement rendu par une juridiction nationale à condamner l'État français pour les conditions inhumaines de détention dans nos prisons (jugement du 27 mars 2008 publié par le recueil DALLOZ. 1959).

Bien évidemment les quelques avocats qui ne pratiquent pas le droit des sociétés cotées au CAC 40 connaissent les conditions de détention qui sont pratiquées dans la geôle de la République ! Cette décision a le mérite de décrire un peu les conditions matérielles dans lesquelles sont détenus les condamnés français. Cette décision permet de savoir ce que représente le taux de remplissage de 125 % dénonçait la semaine dernière encore par le quotidien du soir !

Oui cela fait du bien même si un appel sera vraisemblablement interjeté et que l'on ira jusqu'au conseil d'État pour essayer de faire juger qu'en France il est conforme à la dignité de l'homme de "parquer" dans une cellule de 10,80 à 12,36 m² plusieurs détenus qui ont chacun la possibilité de "chier" (si vous me permettez l'expression) les uns devant les autres sans avoir la possibilité de mettre ne serait-ce qu'un drap pour camoufler le lieu d'aisance au risque de se voir embastiller au Mitard....

Oui cela fait du bien de savoir que certains magistrats ont suffisamment d'indépendance pour rendre des décisions qui redorent le blason de la justice qui en a bien besoin aujourd'hui ! Bien sûr c'est magistrats n'auront pas droits à la Légion d'honneur puisqu'ils n'ont pas divorcé notre Président-Roy.... mais au moins ils auront la gratitude de quelques personnes qui s'intéressent au sort de leurs congénères

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA