Feb
12
RVPA : le SAF condamne l'initiative Marseillaise

Voyez un peu la lettre ouverte reçue

Commentaires

;-)

a abandonné l'éventualité de la mise en place du système marseillais compte tenu des exigences techniques qu'il fallait mettre en oeuvre.... et des responsabilités corrélatives qui en découlaient.

voilà une réaction sans appel et ultra rapide !

qui doit donc etre reconsidéré à l'aune de la moitié du Barreau de France

Les présidents anciens bâtonnier et autres, commes tous les élus oublient les petits.

Le système marseillais revient à moins de 1 € par avocat s'il est étendu!

Alors, ils peuvent dire...

Pourquoi, moi devrais-je bénéficier d'un système mobile et économique que la barreau de Marseille offre d'étendre à la France et pourquoi ces élus le refuseraient-il sans aucune raison technique?

Pourquoi Paris et Marseille, et pas les autres?

Les bâtonnier, les sous des petits, ils s'en foutent

Pourquoi CNB.com?

Où sont les comptes?

Tour cela va finir par finir par des démissions.

Car les amis, ce n'est pas fini!

Parler de la force financière du barreau de Paris c'est une évidence sans intérêt; mais puisque la Chancellerie accepte (cela se développe même sur la périphérie puisque depuis peu nous avons accès à Bobigny) et que le système existe

pourquoi ne pas le mutualiser et l'étendre à tous plutôt que de scinder paris/province

c'est en nous unissant et en prenant le meilleur de chaque barreau que nous pourrons avancer, pas en lorgnant petitement les uns sur les autres

Vous avez raison!

C'est ce que Marseille propose via, par exemple l'UNCA.

Ce qui est incompréhensible, c'est la surdité des élus

Ils préfère confier notre informatisation à une société privée!

préfèrent

Nom: 
pif
Site: 
http://

un amoureux des belles lettres

vous avez noté que(selon le saf) Le CNB facture en plus 12 euro; par avocat (Paris compris) pour financer le RPVA province (sauf marseille)

Nom: 
pif
Site: 
http://

marseille a fait avancer la baisse du coût mais Paris ne s'intéresse qu'à Paris!

fournir des serveurs opérationnels 24/24 365 jours par an même pour 220 avocats (comme à saint Etienne) c'est un métier et ce n'est pas celui d'un ordre des avocats semble-t-il, en tout cas l'argument a fait mouche à saint Etienne comme à Lyon pour cette raison je crois savoir.

L'UNCA n' a pas le personnel nécessaire à ma connaissance pour un travail de cette ampleur ! En plus ce n'est pas l'objet social de l'UNCA!

Sauf qu'il est faux pusique l'on peut se greffer sur le système marseillais!

Et que Navisa n'offre pas ce service; demandez à ceux qui ont eu le boitier en panne!

Et vous croyez que la petite société Navista, de Perpignan viendra dépanner en temps utile chaque cabinet?

Vous avez les comptes de l'association CNB.com, vous? Vous oubliez que le CNB a fabriqué une association secrète à laquelle l'avocat ne peut pas adhérer!

Où sont les comptes publiés?

qui siège avec moi à la CARPA de Montpellier et qui est une amie de longue date (c'est d'ailleurs elle qui m'a donné ma "wild card" du SAF, dont je n'ai jamais été membre, étant indépendant de tout, mais élu partout...).

Sa position est plus nuancée, je pense, que ce que l'on en lit.

Je pense que son souci majeur, sans trahir sa pensée, c'est que seule une solution unitaire, commune à tous, fiable et à un prix correct est acceptable.

Il n'est pas vain de relever qu'elle a constaté, comme nous, l'opacité qui a règné dans le choix du système et l'absence de toutes données contractuelles et chiffrées, laissant évidemment accroire à des arrangements nébuleux.

Je crois surtout qu'elle souhaite péreniser ou restaurer, l'autorité nécessaire du CNB, car il n'y a pas de branche sérieuse à l'alternative : face au pouvoir, spécialement celui que nous subissons, il ne peut y avoir qu'une seule voix pour parler pour nous.

Toute solution individuelle(aliste) est porteuse d'un ferment de division.

Il faut trouver le meilleur système commun à tous au meilleur prix, c'est entendu et Paris comme Marseille sont porteurs de solutions alternatives.

Mais c'est le CNB, avec tous ses défauts, y compris dans sa représentation pataude (à modifier, c'est certain) et ses problèmes d'ego mal maîtrisés par certains, sans compter ceux qui veulent absolument leur ruban rouge (donc prêts à toutes les compromissions), qui doit nécessairement le mettre en place.

En d'autres termes, pour paraphraser : le progrès, oui; la chienlit, non.

elle vous envoie un boitier sous 24h (vérifié de visu).

et pour les serveurs du CNB je pesne qu'il y a ce qu'il faut en tout cas le Bâtonnier VERILHAC n'a pas souhaiter endosser la responsabilité d'un plantage des serverus une veille de mise en état....

Donc, on vend aux avocats une technique désuète pour de la politique.!

Bravo, le SAF!

Le CNB ne sera représentatif que quand son mode électoral sera juste: un homme, une voix.

Là, c'est encourager l'opacité!

Et si Wikers était de Gaulle, cela se saurait et le problème aurait été réglé dans l'intérêt des avocats et non des élus.

ce que vous dites sur la division est réel, mais il n'en demeure pas moins qu'il y aura donc au moins trois systèmes cohabitant en attendant qu'un autre système par un autre barreau encore dissident apparaissent mais un seul est autorisé dans la convention avec la chancellerie alors gare aux coupures intempestives qui pourraient se faire ! je crois qu'ils ont le bras long du coté de la rue de la Paix.

In fine il y a donc bien les barreaux importants et riches qui font supporter à l'ordre le coût de leur système ce qui abouti à une facture minime en fin de chaîne. Mais est ce que 32€ par mois justifie une telle division?

Enfin je ne crois pas que la lecture du document annexé permette de penser que les systèmes dissidents soient pour reprendre vos termes "porteur de solutions alternatives"

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Vous qui géré une partie des fonds de votre CARPA, vous comptez vraiment très mal....

Le CNB baisse l'abonnement de 30 euros mais il en récupère 12 € sur la Province ( 50% des Avocats ) et 12 € sur Paris ( 50 % des Avocats ).

Navista touche la même chose : 25 € + ( 12 € + 12 €) = 49 € au lieu de 55 €.

La réduction de NAVISTA est de 6 € et la PROFESSION paye toujours autant.

Maître BOURLIER : je ne vous confierai jamais mon argent à gérer ....!!!!

Et si j'étais malhonnéte, je ne mettrais pas longtemps à vous rouler...!

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Pour être bien clair : les cotisations du CNB vont augmenter de 12 € pour chaque Avocat français !!!!!

Ou est la baisse du tarif du boitier ?

On vous l'enlève d'un coté pour vous le reprendre de l'autre.

KAPITO ?

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Donc, il y a eux solutions :

1.- le CNB reprend le système de Paris à son compte, (et si Paris ne veut pas....)

2.- le CNB reprend le système de MARSEILLE à son compte.

Mais que la prfession soit la mercy d'une Société privée me parait suicidaire....

Supposons Navista liquidée, quid?

j'ai toujours dit qu'il faudrait faire payer tout le monde pour que ceux qui n'aurait pas le choix se fasse...

capito toi même!

avec votre raisonnement on peut même alors rajouter les 12€ des marseillais donc Navista touche encore plus!

A vous croire elle ne pourra jamais déposé le bilan vu la gratte qu'elle se fait!

... du reste c'est le barreau de marseille qui paye pour tous les marseillais et idem pour les parisiens...

Nom: 
JRM
Site: 
http://

J'hallucine....!

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Vous avez raison mais aujourd'hui, nous n'avons pas tous les mêmes clés...

Nom: 
JRM
Site: 
http://

.... Il y aurait en France, temporairement 3 systèmes :

1.- les boitiers dans les cabinets,

2.- la connexion parisienne,

3.- la connexion marseillaise ( à laquelle tous les barreax de province se connecteraient )

Les trois offrent les mêmes garanties de sécurité...!

On se dégage du contrat fantôme avec NAVISTA ET ON CONSERVE PARIS et MARSEILLE jusqu'à ce que l'on puisse les fusionner. Mettons 24 mois.

Mais en attendant, on est tous prêts pour le 1° janvier 2011 !!!

Pourquoi cette configuration 'est elle as envisagée : elle est pourtant sage !

Nom: 
pif
Site: 
http://

oui restons simple:

1- le système Marseillais et le système parisien ne sont pas agréés par la chancellerie mais on fait comme si ils l'étaient.

2- On part sur le système Parisien et marseillais qu'il faut jumeler si cela est possible et si politiquement on le souhaite.

3- qui paye pour les barreaux déficitaires qui n'auront pas les moyens d'installer les serveurs et autres systèmes ?

4- qui paye le développement puisque cahque barreau a son propre système et que la postualtion est réduite au mieux à la Cour d'appel?

vous avez raison vive l'anarchie!

j'ai testé cette semaine un boitier navista a été envoyé sous 24 heures!

oui à Marseille il sont même évincé windows pour passer sous linux et ne pas se livrer à Microsoft

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Vous me donnez l'occasion de préciser certains détails qui semblent vous échapper ( et vous n'êtes pas le seul ! ).

Me BOGUCKI vous explique plus haut que :

mais puisque la Chancellerie accepte (cela se développe même sur la périphérie puisque depuis peu nous avons accès à Bobigny) et que le système existe

Donc les Parisiens peuvent aller hors de leur Barreau, faire de la procédure à Bobigny....Dont acte !

Le système du Barreau de Paris ne s'arrete pas au périphérique puisqu'il permet aussi à un Avocat de Paris de se connecter depuis Miami, Tombouctou ou Pékin.

En sens contraire, si Marseille permet l'accès de son système à un autre Barreau - par exemple Saint Etienne - pourquoi voulez vous que le Barreau de Saint Etienne fabrique "son" système puisque Marseille met le sien à sa disposition ??

Un Avocat est dans son cabinet ou chez lui à Saint Etienne : il démarre son Internet Explorer et pointe sur le site du Barreau de marseille. Là, il met sa clé dans la prise USB et il clique sur le lien ad hoc et.......... il se retrouve sur le site de "e-barreau" pour faire sa procédure.

Le Barreau candidat n'a rien construit, il n'a rien à fabriquer ni à faire fabriquer !

Le Bâtonnier de Saint Etienne a simplement besoin de faire une lettre au Batonnier de MARSEILLE pour lui demander d'autoriser l'accès pour tous les Avocats de Saint Etienne au système marseillais.

A DISTANCE ! Idem pour tous les autres Barreaux.

C'est exactement le contraitre de la fracture numérique : chaque avocat est à égalité avec son voisin, avec les parisiens, avec les gros cabinets. tout le monde a le même accès, qu'il soit riche ou pôvre.

Il suffit que l'avocat ait : un ordinateur, un navigateur (internet explorer ou Firefox ou Safari...) et sa clé d'identification.

Qu'il appartienne à un Barreau pauvre (sans site internet ) ou riche ( qui possède un site internet ), c'est la même chose. Aucun Avocat ne restera sur le carreau parce qu'il est seul et n'aura pas forcément ni le besoin d'un boiter fait pour 40 connexions simutanées ( il est seul avec sa secrétaire ! ) , ni les moyens financiers de jeter son pognon par la fenêtre.

L'avocat paiera 1 € par mois environ (sauf si c'est pris en charge ar le barreau ou la CARPA comme c'est le cas à Marseille pour 2010 ) : pourquoi diantre faudrait-il l'obliger à payer 25 fois plus ? (A sécurité égale, c'est l'UNCA, organisme technique national des Avocats, qui l'affirme après expertise )

S'il a un boitier individuel, l'Ordre est dans l'impossibilité d'en prendre en charge le coût; au contraire du système mutualisé !

C'EST CELA QUE VOUS APPELEZ LA CHIENLIT ?

faut pas vous énerver comme ça les Marseillais.

J'ai provoqué pour pousser un peu les feux, mais moi, je suis franchement pour les solutions Marseillaises ou Parisiennes (qui me semblent assez proches en pratique).

Pi, je suis rétro commissioné par Maître BOURLIER pour animer son blog et faire buzzer...

:-)

je note vos arguments, parce que la guerre de Sécession du RPVA fait rage à Montpellier, entre les Sudistes (Marseillais) et les Nordistes (CNB).

Moi, je suis le général LEE...

Nom: 
JRM
Site: 
http://

J'espère que les Avocats de la blogosphère auront LU en Général....;-)

Les ignorants sont effectivement de moins en moins nombreux : il suffit d'expliquer pour les uns et de ne pas faire de blocage sur l'informatique pour les autres..

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Serai intéressé de connaitre votre point de vue sur la lettre circulaire du Président de la Conférence des Bâtonniers ?

Il ne condamne pas, lui, l'initiative marseillaise.... On dirait même qu'il l'approuve, contrairement au SAF !

Je vous rappelle au passage que l'UNCA a déjà expertisé le système de marseille et a déjà dit qu'il était parfaitement sécurisé. Il ne s'agit pas, de sa part, d'une marque de défiance.... Ceci étant rappelé...

Qu'en pensez vous ? Qu'en pense votre Batonnier et votre CO ? Pas trop surpris !

cher JRM,

je vous répondrais volontier si vous ne vous cachiez derrière trois initiales bien pratiques...

Toutefois, quand bien même l'expertise à venir reconnaîtrait l'infini supériorité du système phocéen (ce qui semble acquis), il n'en demeure pas moins qu'il restera à trancher une question essentiellement politique et juridique : le CNB devra baisser les bras devant un coup d'état et perdre la face et toute légitimité pour l'avenir et d'autre part il faudra modifier la convention liant la profession avec la chancellerie.

Quoi qu'il en soit vous pouvez toujours interroger l'ordre des avocats au barreau saint Étienne pour savoir ce qu'il pense de l'initiative de la conférence des bâtonniers. Je n'en suis pas le porte parole!

je vous ferai simplement remarquer que la conférence des bâtonniers à voler au secours du RVPA version CNB il n'y a pas si long temps .

http://avocats.fr/space/vincent.bourlier/content/rpva--union-sacree-auto...

Une fois de plus la Conférence démontre que la représentation de la profession ne se porterait pas plus mal de sa disparition. Car rappelons-le, la conférence des bâtonniers est pour l'essentiel la représentation de la conférence des 100, qu'elle n'est pas l'interlocuteur de la chancellerie !

aurait pu être résolu lorsque Mr WICKERS est venu à Marseille et a signé un communiqué commun avec notre Bâtonnier...

Mais non, plutôt que de saisir l'occasion de se présenter comme le sauveur de l'ensemble de la profession permettant l'évolution du RPVA et celui qui aurait réussi à faire l'union sacrée des confrères Paris et Province réunis (pas mal sur le plan politique, non??), il a subitement campé sur les anciennes positions, certains sans doute n'ayant pas admis que l'on puisse remettre en cause leur toute puissance...

Alors, allez maintenant nous expliquer que pour des raisons politiques il faudrait qu'on se laisse plumer grâce à l'ego mal dimensionné et mal placé de confrères qui plutôt que de saisir l'occasion plutôt en or qui était offerte, ont choisi, dans un relent d'orgueil et d'autres choses plus ou moins nauséabondes, de revenir sur la parole (pardon!!le contrat écrit!) donnée!!

Marseillaise en colère je suis!

On nous prend pour des cons? bien, laissons nous faire encore et encore!!

Bon sang, où sont donc passés les avocats?

Depuis quand nous comportons nous comme des pleutres agenouillés devant un quelconque pouvoir???

Et comment nous qui prétendons défendre en ce compris les plus faibles osons nous laisser se faire une telle chose qui fait payer les petites structures au prix fort individuel en favorisant les grosses structures, en vous rappelant qu'il s'agit de nos confrères?? et dans l'opacité la plus totale, avec des institutions dont le mode de fonctionnement est stalinien!!

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Vous répondez exactement ce que j'attendais : beaucoup d'approximations.

1.- relisez la convention avec la Chancellerie : aucun mot ne serait à changer avec l'adoption du système marseillais.

2.- Si le système marseillais est sécurisé ( vous admettez que cela est acquis !) pourquoi utiliser le plus onéreux ? Parce qu'en 2004 ou 2007, on s'est trompé ? Mais diantre, ne reconnaissez vous pas vos propores erreurs, surtout quand elles sont techniques ?

3.- Il n'y a aucun coup d'état comme vous dites : certes, depuis que le CNB comporte deux Vices Présidents -qui disent leur mot ! -, les choses ne sont plus à l'identique.... C'est une bonne chose, les triumvirats ont été inventés pour éviter les dictatures.

4.- La Conférence des Bâtonniers a changé de président entre 2009 et 2010 : ceci explique peut-être celà ! En fait, il ne serait pas impossible que le nouveau Président, Bâtonnier de Carcassonne, tienne un peu plus compte de l'avis de la base, de la défense des petits. Vous ne croyez pas ?

5.- La Conférence des Batonniers n'a jamais été pour l'essentiel la représentation de la Conférence des Cent : vous méconnaissez ici nos institutions. Elle a été créée pour faire contrepoids à la puissance du Barreau de Paris qui, à lui seul, represente la moitié des Avocats français.

Et c'est bien et sain d'ailleurs que le Barreau de Paris et la Conférence des Batoniers soient Vices-Présidents du CNB ...

IL faut relire la page 4 § 2 de la convention (au 02 mai 2005) qui rappelle que c'est le CNB qui est responsable de la mise en place l'infrastructure e-barreau il y a en plus des annexes très techniques (VIII IX et X que vous trouverez en annexe ) auxquelles je ne comprends pas grand chose mais qui visiblement risque de poser quelques difficultés de conformité.

là :

http://avocats.fr/space/vincent.bourlier/content/rpva--sur-ce-qui-foncti...

En tout état de cause je suis évidemment pour le système le moins cher, le plus nomade mais pas au prix d'une division de la profession et d'une augmentation infinie des cotisations au CNB!

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Z'avez raison ! Il est préférable de remplir les poches de Navista.....

Moi, entre la peste et le choléra, je préfère ni l'un ni l'autre !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA