Nov
24
RVPA bis repetita ne placent pas toujours

Alors que le mécontentement croît sur la toile... S'annonce à l'horizon la disparition de nos dévoués avoués... Le bâtonnier EYDOUX indiquait que le RVPA serait indispensable pour négocier cette réforme fondamentale et envisager une postulation devant la cour d'appel. Il est vrai que cela va de paire avec la multi-postulation, le Barreau de Cour... Et pourtant des bruits s'amplifient : pour communiquer avec la Cour d'Appel, il serait nécessaire de passer par le système mis en place par la moribonde compagnie des avoués. Coût d'entrée 15 000 €. Oui vous avez bien lu. Il faut dire que le système RVPA ne serait pas compatible....

Ce bruit a d'ailleurs été confirmé lors de la dernière réunion de la conférence Rhône-Alpes des bâtonniers.

J'ai profité de ma dernière rencontre avec le SAR de Lyon qui m'a indiqué : WINCICA n'est pas encore installé. On est au courant de rien.

Dans le style Ponce Pilate ont ne fait pas mieux !

Si l'on considère le nombre d'avoués qui existait au moment de sa mise en place et le coût total représenté par l'investissement je ne suis pas certain que les 55 € par mois à raison de 40 000 avocats que notre CNB ne soit pas aussi rentable pour le prestataire de service que ce qui a été négocié par mes amis du CNB...

il est urgent que le CNB communique

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA