Jun
28
Spécialisation, activité dominantes et domaines d'intervention... même le CNB y perd son latin !

Spécialisation, activité dominantes et domaines d'intervention... même le CNB y perd son latin !

Les notions demeurent complexes pour le justiciable : elles ont d'ailleurs été créées pour contourner l'absence de spécialisation. Ainsi, le justiciable doit savoir faire la différence entre un avocat spécialisé qui a passé et réussi un examen professionnel devant un jury, et un professionnel qui s'autoproclame non pas spécialiste mais compétent dans la matière puisqu'il a pour activité dominante tel ou tel domaine du droit ou qu'il exerce dans ce domaine... Je n'aborderai pas la question de l'avocat titulaire d'un diplôme universitaire dont il peut faire état.

Il y a quelques jours, j'ai été invité par notre cher Conseil National des Barreaux à mettre à jour ma fiche informatique via internet.

Il m'a été proposé de mentionner trois domaines d'intervention. Il m'a été précisé que je devais être en mesure de justifier de mon exercice dans le domaine auprès de mon ordre.

Qu'elle ne fut pas ma surprise de constater aujourd'hui que je fais partie des avocats spécialisés dans mon département... J'ajouterai que les vrais spécialistes (diplômés) n'y figurent pas !

Comment imaginer que le justiciable puisse se repérer alors que notre organe suprême confond les notions :

Me voilà donc dans l'obligation de saisir mon Bâtonnier et Monsieur le Président Wickers d'une demande de rectification du fichier informatique me concernant.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA