vincent.bourlier

Par vincent.bourlier le 12/03/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 3 mois

APRES AVOIR DANS SA LIGNE DE MIRE LES AVOCATS ET LES JUSTICIABLE, LES AVOUES SONT DANS LE COLIMATEUR DE RACHIDA....

C'est vrai qu'ils coutent chers au justiciable mais la véritable question est celle de leur utilité.... rappelons nous qu'en 1971 lors de la suppression des avoués de première instance, ce qui avait « sauvé » les avoués lors des précédentes tentatives de réformes, ce n'étaient pas les manifestations, ni les politiques mais les premiers présidents des Cours d'appel qui ont demandé voire exigé que les avoués restent car ils estimaient leur rôle indispensable au bon fonctionnement de la justice... ils ont donc certaienemnt une utilité....