vincent.bourlier

Par vincent.bourlier le 27/02/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 6 mois

On annoncait il y a quelques semaines l'arrivée d'e-Barreau sur vos tablettes et autres Smartphones (que je désignerai désormais sous le terme de périphérique). Et bien c'est chose faite !

Depuis ce 27 février vous pouvez télécharger gratuitement l'application depuis Google Play et l'Apple store.

Il ne s'agit évidemment que d'un service de consultation (sécurité et confidentialité oblige) mais il vous permet de consulter vos dossiers et vos courriers électroniques depuis un peu partout via votre terminal en 3G,4G ou en wifi...

Je teste en qualité de formateur cette application sous Android depuis plusieurs mois et elle fonctionne globalement bien. Vous avez donc accès à toutes les informations consultables.

Voici la marche à suivre pour mettre en service d'application :

1-télécharger l'application depuis Google Play (pour Android version 2.3 minimum) et l'Apple store (IOS 5.0 minimum).

2-Lancer l'application et connectez-vous sur le site e.barreau.fr (avec votre clef de cryptage)

3-Rendez-vous dans la rubrique Espace Mobile qui apparaît maintenant sur l'écran (TGI et Cour d'Appel).

3-Cliquez sur demander un nouveau code d'activation (vous pouvez avoir autant de périphérique que vous souhaitez).

4-Entrez sur votre périphériques votre numéro CNBF qui vous est rappelé par le site e.barreau.fr

5- Flasher ou entrer le QR-code ou entrer le dans la fenêtre qui s'affiche sur votre périphérique.

6- Créer un code pin de quatre caractères pour protéger l'accès à votre application mobile.

7-Et bon schuss...

Il est important de noter que vous avez toujours la possibilité de révoquer l'accès du périphérique autorisé à l'application e-barreau en vous connectant sur le site à tout moment et en révoquant le code d'activation.

Le code qui vous est donné est valable pour une durée de deux mois et doit donc être périodiquement renouvelé selon la même procédure...

Vous noterez que certaines applications ne sont pas encore en service (agenda des audiences par exemple), cela devrait arriver dans les semaines à venir... il ne s'agira en tout état de cause que d'un agenda et non d'un logiciel de comptabilisation des délais notamment du décret Magendie.

Bonne vacances to schuss avec e-BarreauMobile !

fév
19

001.png

Par vincent.bourlier le 19/02/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois
Par vincent.bourlier le 19/02/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

A qui appartient le buste de ce visage fantomatique qui ère encore dans la salle du conseil du Conseil de l'Ordre où siège le Conseil de l'Ordre et le conseil d'administration de la CARPA au première étage de la Maison des Avocats du Barreau de Saint Etienne ?

Ce visage plein aux favoris impeccables semble nous raconter une vie exemplaire quoique ancienne... il s'agit de Léon PORTIER avocat de son état. Il naquit à Montbrison le 20 août 1850. Il né dans une famille de juristes et notamment de magistrats.

A l'époque Montbrison était encore une ville qui comptait dans l'administration judiciaire puisque la Cour d'Assises y siégeait.

Après des études au lycée Claude Fauriel et de droit il s'inscrit à 22 ans au Barreau de saint Etienne.IL en deviendra Bâtonnier par deux fois en 1883 et 1926.

A l'époque l'homme de robe était omniscient ; Il devient donc tout naturellement président de la Société d'agriculture, industrie sciences, arts et belles lettres en 1905... Il s'est aussi dépensé sans compter pour la défense des pauvres ce qui l'a conduit à créer une oeuvre destinée à loger les sans-abri et qui est devenu aujourd'hui l'asile de nuit qui existe encore aujourd'hui.

Il sera décoré de la légion d'honneur en 1925...

ET les femmes dans cette vie bien remplie ? Que ne nie pas la queue d'une il mourut célibataire le 12 août 1927...

il sera porté en terre Montbrisonnaise après un discours du Bâtonnier LAFORGE à Saint Romain Le Puy le 20 aout 1850.

Par vincent.bourlier le 19/02/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

Oui, selon le contrôleur général des prisons Jean-Marie Delarue pour qui il s'agit d'un "facteur considérable d'apaisement" de la détention.

"Je crois que, le jour venu, il faudra autoriser les téléphones portables en détention". La phrase, volontairement polémique, a déclenché un tonnerre de réactions. Jean-Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), s'est redit favorable à ce que les détenus soient autorisés à posséder un téléphone portable en prison.

Aujourd'hui, les téléphones portables sont interdits aux détenus, qui ne peuvent utiliser librement que les téléphones fixes accessibles dans les établissements pénitentiaires (et ce n'est pas si ancien). On rappellera que les conversations sur ces postes fixes sont susceptibles d'être écoutées par le personnel pénitentiaire pour raisons de sécurité.

Rappelons aussi qu'a priori seul les condamnés seraient autorisés à téléphoner depuis leur cellule... et oui les prévenus devraient en être exclus.

Réaction dans la presse :

http://lci.tf1.fr/france/societe/faut-il-autoriser-les-telephones-portab...

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/02/12/le-controleur-general-v...

http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/telephones-portables-en-prison-l...