Apr
21
Vidéosurveillance et Ethique

Pionnière en matière de vidéosurveillance, la ville de Saint-Étienne se veut protecteur des libertés individuelles.

// a été créé le 5 mai 2008 le conseil municipal de Saint-Étienne a modifié la charte d'éthique de la vidéosurveillance de la ville en créant le 5 mai 2008 un Comité d'éthique. Il joue un rôle consultatif auprès du maire.

Il est composé d'élus, de personnes qualifiées (avocat , magistrat...), de représentants de la population et de personnalités extérieures, nommés par arrêté du maire.

Sa mission est de :

* Veiller, par tout moyen utile, à ce que le système de vidéosurveillance mis en place par la Ville ne porte pas atteinte aux libertés,

* veiller au respect de la charte d'éthique de la vidéosurveillance,

* informer les citoyens sur les conditions de fonctionnement du système de vidéosurveillance et recevoir leurs doléances,

* fournir des avis, en relation avec les organes de prévention locaux, sur la vidéosurveillance de la ville.

Son fonctionnement :

* il reçoit les doléances des citoyens qui estimeraient avoir subi un préjudice direct et personnel : être filmé à tort ; atteintes aux droits qui sont définis par la loi ou la charte d'éthique,

* il émet, à l'égard des parties concernées, toute recommandation de nature à apporter une solution pratique,

* il informe les citoyens de l'intérêt et des limites de la vidéosurveillance,

* il est informé des implantations, des modifications des installations et des évolutions du système mis en place,

* il peut se saisir de toute question sur la vidéosurveillance locale, sauf s'il y a une procédure devant des tribunaux, ou devant une instance disciplinaire,

* il se réunit régulièrement, en urgence si nécessaire,

* il peut visiter, à son initiative, le centre de visionnage de la police municipale,

* il élabore chaque année un rapport sur son activité. Il peut formuler au maire toute recommandation qui lui parait utile.

Sa saisine est relativement simple

* par lettre :

* par tél. :

* par mèl :

Commentaires

En Grande-Bretagne qui est un pays fasciste et la dernière démocratie

En Grande-Bretagne qui est comme chacun sait un Etat fasciste et le dernier pays ayant accéder à la démocratie j'ai pu compter dans l'entrée d'une station de métro jusqu'à 12 caméras qui ne laissent aucune chance aux pilleurs, auteurs de tags, voleurs à la tire ou à l'arraché, drogués ou dealers d'échapper aux prises de vue. Comme c'est un Etat policier, copiant ce qui se fait à New-York, ville où la liberté n'existe pas non plus, les voitures de patrouille tournent constamment ou sont en attente d'intervention au coin de la rue. Les bobbie's (de plus en plus souvent armés ce qui prouvent bien que c'est un pays odieux) sont très vite sur place dès qu'un délit est commis. Dans de nombreux quartiers (sensibles diraient-on chez nous) les habitants ont demandé à la municipalité de les associer à la surveillance des maisons et entrées d'immeubles. Des panneaux indiquent que non seulement il y a des caméras ( ce qui est évident) mais aussi que les riverains ont décidés de surveiller et de dénoncer toutes incivilités, contraventions ou délits. Là-bas les gens disent clairement qui commettent des délits ou portent atteinte à l'ordre public. Ici Eric ZEMMOUR a évité le lynchage médiatique et des poursuites de la LICRA de peu. Ici nous prenons des précautions de toute sorte pour ne pas froissé la susceptibilité des délinquants et les tenants de la langue de bois. Comment, nous risquerions d'identifier un délinquant ? Quelle horreur ! Nous pourrions le dissuader de passer à l'acte ? Vous voulez vous opposer à la redistribution ! Par conséquent nous ne prendrons jamais assez de précaution pour contrarier la mise en place des caméras performantes, empêcher leur utilisation et faire en sorte que ceux qui cherchent à les utiliser ne soient pas noyés dans les contrôles, les protocoles et les procédures. A New_York la délinquance a diminué de plus de 50 %...mais comment font-ils ? Bonne question...Comment fonctionnent leurs prisons ? Autant de question qui n'intéressent pas la curiosité de nos défenseurs des droits de l'homme...et du citoyen, pourtant.

Sourions, nous sommes filmés !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA